L’habitat au Burkina Faso

Préambule :

Il n’est pas ici question de faire une étude exhaustive des différents habitats du pays . En effet, les multiCapturer habitat bandesples façons de se loger sont innombrables et liées à plusieurs facteurs , ethniques, régionaux, villageois, familiaux voire même individuels .

Aussi nous procèderons comme suit :

En divisant le Burkina en trois bandes du au Nord / Sud

– A/ au nord une bande Sahélienne

– B/ au centre le grand plateau Mosse

– C/ au sud une bande dite sud ouest

Puis en considérant les zones rurales et urbaines

Zone rurale

Il existe au Burkina Faso plusieurs types d’architectures, toutefois certaines caractéristiques principales sont communes à toutes les formes d’habitat traditionnel soit :

  • l’habitation familiale se compose de plusieurs cases ou chambres construites autour d’une cour . Celle-ci est en principe clôturée par un mur d’enceinte qui servait autre fois a la protection contre de potentiels ennemis et aujourd’hui contre l’intrusion intempestive d’animaux sauvages . L’ensemble est presque toujours appelé «concession » .

  • le chef de famille, ainsi que chacune de ses épouses ou membres de sa famille, possède sa propre chambre.

  • Il y a toujours des pièces et lieux communs à l’ensemble des occupants de la concession.

  • Les hommes possèdent un espace ombragé, tronc d’arbre abattu, banc, ou un hangar de branches et feuillage , ou il peuvent se retrouver, se reposer et palabrer.

  • Un point d’eau si possible situé a proximité des habitation sert a plusieurs familles voire a tout le village.

  • Un ou plusieurs greniers à céréales sont parties intégrante de l’habitation. Soit dans la maison même, soit a l’extérieur du mur d’enceinte .

  • Généralement, les volailles et petits animaux d’élevage occupent la cour de l’habitation.Capturer petite fille

  • La toilette corporelle se fait dans un endroit prévu a cette effet, derrière un muret. Il n’y a que très rarement des latrines seule la brousse sert de lieux d’aisances.

La construction des cases, quelle soient en banco (briques de terre) ou paille, nécessite beaucoup d’eau. Aussi les constructions s’effectuent la saison de pluies passée, après que les travaux des champs soient achevés, mais avant que l’eau ne commence à manquer. C’est a dire entre décembre et février.

La terre des termitière est souvent utilisée comme liant car elle contient une sorte de colle produite par les termites faisant office de ciment .

Les particularités de chaque type d’habitat sont liés aux contraintes de l’environnement et au mode de vie des populations .

                                                                                                                    

Au nord :

Les habitations temporaires des nomades Peul et Bella doivent par nécessite être pliables légères et facilement transportables. Ces cases sont en forme de dôme composées d’une charpente de branchage recouverte de « séko » (nattes de paille tressée). Les Touareg vivent dans des tentes faites de peaux de chèvres cousues et tendues sur de petits troncs de bois mort 

 Capturer peulCapturer touareg

 

 

 

 

 

 

 

Au centre :

l’habitat est sédentaire, les cases sont édifiées en banco ou brique d’adobe, elles sont de forme circulaire et ont une toiture conique en paille. Les villages sont composés de plusieurs cases groupées autour de la concession du chef de famille .

Capturer au centre Capturer centre 1Capturer centre 2

La hauteur des toits et des murs, ainsi que la disposition des cases dans les concessions varient quelque peu selon les ethnies (Mossi, Bissa, Gourmantché, Sénoufo, Gouin …)

Dans le sud et l’ouest : Capturer sud ouest

Les bâtisses ont une forme orthogonale, et sont construites presque exclusivement en banco. Les toitures sont en terrasses recouvertes de terre battue soutenues par de fortes charpentes de bois. Ce sont les habitations des Gourounsi, Birifor, Bobo, Samo , Marka, Lobi et Dagara. Durant plusieurs siècles,  ces peuples ont eu à ce protéger contre les attaques et razzias des autres ethnies, c’est pourquoi leurs concessions et villages ont des allures de forteresses .

 

Néanmoins, l’utilitaire ne s’est pas toujours substitué à l’esthétique ou a l’ésotérique comme le montre l’habitat gourounsi, très richement décoré de symboles et totems animistes .

En pays bobo, certaines maisons possèdent un étage qui ne couvre pas toute la surface du rez de chaussée; c’est là que ce trouve la chambre de l’homme. Les chambres des autres occupants ; femmes et enfants, la cuisine, sont en bas . D’une manière générale quelques variantes ponctuelles apparaissent selon les ethnies et les régions géographiques .

Zone urbaine

En ville l’habitat traditionnel a subit de grandes mutations.

Capturer zone urbaine

  • Des logements de type traditionnel se trouve dans les quartiers populaires dans des zones non loties, généralement construit en briques d’adobe et autres matériaux de récupération puis crépis de ciments ou banco et enfin recouvert de tôles ondulées .

  • Des logements de type « moyen standing », se rencontre dans les zones loties. Il sont la synthèse de l’habitat traditionnel et moderne . Ils sont construits en banco amélioré et en agglomérés de ciment . Les toitures sont en tôle et les ouvertures en menuiserie métalliques

  • Les logements dits de standing se situes dans les quartiers résidentiels et dans les quartiers loties. Ils sont coûteux mais durables. Construits en matériaux dits définitif avec toiture de qualité avec faut plafond en staff ou dalles isolantes . Les ouvertures sont vitrées et en menuiseries métalliques (acier ou aluminium). Ils sont équipés de tout le confort .

  • On trouve aussi quelques immeubles a usage de logement collectifs.

  • Les bâtiments a usage de bureaux, commerces,équipement sociaux etc… sont réalisés en immeubles de un a plusieurs étages et sont pour la plupart au centre ville.

Il convient de préciser que de nouvelles techniques sont en voie d’application telle celle de la « Voûte Nubienne » mais notre

incapacité en la matière nous empêche d’en traiter sérieusement. 

Pour en savoir plus suivez ce lien http://www.lavoutenubienne.org/

 

 

Conclusion :

En tant que’ amateur j’appelle tous les bâtisseurs, maçons, maîtres d’oeuvre, entrepreneurs, architectes et autres experts professionels à nous corriger et nous aider pour l’enrichissement de ce dossier , d’avance merci pour votre indulgence et votre éventuelle future collaboration.

Le KORO

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s