BONNES PRATIQUES AGRICOLES

IMG_0129 Des producteurs formés pour la vulgarisation au Mouhoun
dimanche 22 novembre 2009

Six producteurs endogènes de la région de la Boucle du Mouhoun ont achevé le 6 novembre 2009 leur formation sur les bonnes pratiques agricoles. C’était au cours d’une visite commentée sur des micro-parcelles à Kamendena, localité située à 12 km de Dédougou. Ils sont désormais aptes à vulgariser ces connaissances auprès des autres producteurs de leurs localités respectives.

La Gestion intégrée de la production et des déprédateurs (GIPD) semble de nos jours être l’une des alternatives pour une bonne production et un bon rendement agricole. Conscients de cela, six producteurs endogènes de la région de la Boucle du Mouhoun ont, pendant quatre mois, renforcé leurs connaissances sur cette nouvelle technique culturale. Les résultats de leurs efforts ont été présentés le 6 novembre 2009 au cours d’une visite commentée à Kamendena aux autorités provinciales du Mouhoun, aux techniciens de l’agriculture et à d’autres producteurs. La visite commentée qui s’est déroulée à travers des stands animés par les producteurs a permis aux visiteurs de s’imprégner de la gestion de la culture du coton et du maïs, du traitement phytosanitaire à base d’extraits botaniques, de la conduite culturale du niébé et des avantages en agronomie et en élevage de la production du Mucuna. Pour chaque volet de l’apprentissage, la stratégie a consisté à juxtaposer des micro parcelles emblavées avec la même spéculation et exploitées de deux techniques différentes. Celles appelées « parcelles BPA » sont exploitées selon les techniques de la bonne pratique agricole et les autres appelées « parcelles témoins » sont cultivées selon les techniques ordinaires ou artisanales. Sur les différentes parcelles BPA, les résultats sont très appréciables aussi bien de l’aspect végétatif que des prévisions pour la récolte. Selon Taminou Coulibaly, responsable BPA du Mouhoun, la GIPD a pour mission de sensibiliser les producteurs par la diffusion des bonnes pratiques agricoles en vue d’intensifier et de diversifier les productionsIMG_0135 céréalières, cotonnières et animales. Pour lui, l’agriculture, qui est la base du développement économique des populations du pays, traverse des moments difficiles, notamment la culture du coton et des céréales. « Le constat du déclic de la culture du coton est bien réel et visible à travers le coût de production de plus en plus cher, les revenus tirés de cette culture étant de plus en plus faibles », explique-t-il avant d’ajouter que c’est compte tenu de toutes ces difficultés que la GIPD a été mise en place et logée au sein de l’Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPC/B). Ces bonnes pratiques agricoles, apprises par les six producteurs facilitateurs, devront être désormais vulgarisées à travers la région de la Boucle du Mouhoun pour le bonheur des producteurs.

Par Serge COULIBALY

Répondre à cet article
  • BONNES PRATIQUES AGRICOLES

    23 novembre 09:28, par Kôrô Yamyélé

    ’’Des producteurs formés pour la vulgarisation au Mouhoun’’.

    SERGE, moi je suis inquiet pour une telle formation à cette période, toi pas ??

    C’est au moment où prend fin la saison que l’on forme des gens à ces thèmes ! Est-ce qu’on peut cultiver le mucuna actuellement pour l’alimentation du bétail même si c’est en irrigation ?

    Les gens ne connaissent pas les bonnes choses de nos jours. Il fallait faire une journée de démonstration de résultats pour faire découvrir aux paysans les acquis des bonnes pratiques agricoles et non les former à ces bonnes pratiques actuellement (encore que si la formation portait sur le maraîchage, j’aurais mieux compris). Une telle démonstration suppose que les pratiques ont eu lieu en cours de saison des pluies avec les paysans eux-mêmes, et que maintenant il faut leur faire découvrir les résultats.

    Je profite pour vous faire un peit cours de vulgarisation agricole à vous les agents d’agriculture du MAHRH :

    En vulgarisation agricole, il y a deux types de démonstrations : La démonstration de méthode et la démonstration de résultats.

    - La démonstration de méthode consiste à démontrer une pratique avec les paysans de sorte qu’il s’en approprient et l’intègrent dans leur système de production. Par exemple le semis en lignes qui est un thème classique, on fait sur deux parcelles dont un est témoin et là, on pratique la méthode du paysan. Ceci se fait en hivernage et les deux parcelles doivent bénéficier du même traitement le même jour. C’est pourquoi ils ne doivent pas dépasser 10 m2 chacun pour que le paysan arrive à les sarcler toutes le même jour. En fait ici, il apprend à pratiquer une méthode culturale améliorée (semis en lignes pour notre cas présent). PC040139
    - La démonstration de résultat consiste à faire voir en fin de saison, les résultats acquis suite à la pratique de la bonne méthode pendant la saison pluvieuse. Elle consiste donc à comparer les résultats des deux parcelles : celle où la démonstration de méthode à eu lieu et celle où le paysan a pratiqué sa propre méthode d’entant. Il s’agit donc de faire voir aux paysans les résultats des deux méthodes : celle améliorée et celle non améliorée. La différence des récoltes qu’il constatera est plus convaincante pour lui, et le poussera à adopter la technique améliorée. On ne doit pas seulement considérer ici le tas des récoltes des deux parcelles. Mais aussi prendre en compte la charge en grains sur les panicules, le taux de remplissage des grains, le volume des tiges, etc.

    Voilà pour vous. C’est gratuit !

    Par Kôrô Yamyélé

     

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s