Anniversaire du grave accident de Boromo

Le 15 novembre 2008 à quelques 15 kilomètres de Boromo, la collision entre un véhicule de transport humain et un autre de marchandise faisait 70 morts. L’un des accidents de route les plus graves du Burkina sinon le plus grave.

En son temps, les plus hautes autorités n’avaient pas eu le nez suffisamment creux pour se rendre sur les lieux du sinistre et on l’avait déploré. Un an après, on était persuadé que les choses allaient rentrer dans l’ordre, que nos grands dirigeants allaient se rattraper et prouver au monde entier qu’ils ont le souci de nos vies.

L’espoir était permis avec la consécration du 15 novembre 2009 comme journée du souvenir et surtout qui allait permettre le lancement d’une vaste campagne de sensibilisation sur la sécurité routière avec la mise en œuvre de l’Office national de sécurité routière (ONASER) nouvellement créé.

Et pour donner du poids à la journée, on a retenu justement la ville de Boromo, occasion de rendre hommage aux victimes de l’accident, il y a un an. Un spot télé a été conçu et passait et repassait pour rappeler aux uns et autres qu’il y a eu ce triste 15 novembre 2008 aux encablures de Boromo et que le Premier ministre himself serait de la partie. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, il avait là l’occasion de faire ce qu’il aurait dû faire dès l’annonce de l’accident. Le ministère des Transports a mis les petits plats dans les grands pour donner à la journée 2003 toute la solennité qui lui revient.

Les familles des victimes pour la plupart des ressortissants de Imasgo dans le Bulkiemdé capitale Koudougou, se sont mobilisées. La ville hôte, Boromo s’est apprêtée pour l’hommage aux morts et aussi pour être le point de lancement de la campagne de promotion de la sécurité routière afin qu’un tel drame ne puisse plus se reproduire car l’accident de route n’est pas une fatalité. Tout était fin prêt, des policiers municipaux ont même été dépêchés à Boromo pour renforcer la sécurité.

Mais seulement voilà, les Etalons ont joué la veille, le 14 novembre contre le Malawi, ils ont battu les Malawites par un but à zéro, concluant donc par une victoire la série des éliminatoires CAN-Mondial 2010. Et le Premier capitaine des Etalons, Blaise Compaoré a choisi le 15 novembre pour déjeuner avec les footballeurs victorieux et cela va jouer négativement sur la cérémonie d’hommage et de sensibilisation de Boromo.

Le Premier Ministre qui devait présider la cérémonie à Boromo, a aussitôt choisi de rester à Ouagadougou pour partager le repas présidentiel avec les footballeurs que de se rendre à Boromo aux côtés des familles éplorées, rendre enfin son hommage aux victimes d’il y a un an et aussi lancer la campagne pour la sécurité routière. Entre manger tranquillement avec des Etalons qui avaient leur ticket de la CAN depuis bien longtemps et être à Boromo pour saluer la mémoire des disparus et participer à la sauvegarde des vivants, Tertius Zongo contre toute attente, a choisi le mauvais camp de rester à Ouagadougou, oubliant ou négligeant les 70 morts du 15 novembre 2008.

Que valent nos vies aux yeux de nos dirigeants ? Visiblement rien, pas la valeur d’un kopeck. On comprend pourquoi le ministre des Transports avait l’air très embarrassé ce 15 novembre, ce n’était pas, seulement une mine d’enterrement, mais un désarroi face à son isolement dans une situation aussi douloureuse et qui nécessitait une représentation étatique de très haut niveau. Malheureusement, ceux qui sont morts dans les flammes du car ne comptent pas, leur vie ne vaut certainement pas la peine d’un hommage de haut niveau. On peut donc manger tranquillement, rire aux éclats sans aucun souci pour les familles qui portent toujours le deuil de leurs pères, mères, frères et sœurs.

Et dire qu’avec ça quelqu’un a été élu sur la base d’un programme politique qui porte dans son intitulé " l’Espérance ", " l’égalité ", la justice et la solidarité !

Par Kassim Kongo

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s