Malaria : l’université de Gand développe une quinine pour enfants

23/12/2009 12:45

Des chercheurs de l’université de Gand ont développé une forme de quinine adaptée aux enfants. La quinine est employée comme médicament contre la malaria. L’université va mettre cette innovation technologique à la disposition des enfants africains, a-t-elle indiqué mardi dans un communiqué.La quinine a un goût extrêmement amer, ce qui la rend très difficile à administrer aux enfants. - Epa

"La quinine a un goût extrêmement amer, ce qui la rend très difficile à administrer aux enfants. Le développement d’une quinine dépourvue de goût permettra aux enfants de l’utiliser", précise l’université.
Cette forme de quinine peut être prise en sirop ou en tablette, ce qui rend le dosage du produit en fonction de l’âge de l’enfant beaucoup plus facile.
L’université de Gand va mettre cette innovation gratuitement à disposition des enfants africains. Elle cherche maintenant une entreprise pharmaceutique prête à amener le médicament sur le marché africain, à ses propres frais et sans le moindre bénéfice.

La quinine a un goût extrêmement amer, ce qui la rend très difficile à administrer aux enfants. – Epa

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s