Projet de valorisation du masque en Afrique de l’Ouest : Bientôt un répertoire de toute la diversité

masque_burkina_singe_antilope

masque_burkina_singe_antilope_facemaao47rdLa première réunion du comité scientifique qui mènera l’étude sur les sociétés de masques en Afrique de l’Ouest a eu lieu le samedi 9 janvier 2010 à Cotonou au Bénin. Composé de chercheurs issus des universités du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Bénin, ce comité d’hommes de sciences a travaillé à l’harmoniser les standards à suivre afin que l’étude sur le terrain soit efficace. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre a été présidée par le ministre béninois de la Culture, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Ganiou Sogo.thumbnailCAZDDBIM

L’Association pour la sauvegarde des masques (ASAMA) du Burkina Faso, en collaboration avec des associations-sœurs de la sous-région ouest- africaine, Towara , association Jeunesse perspective groupement (JPG), théâtre Oshumaré du Bénin, la mission culturelle de Bandiagara au Mali et la Mutuelle pour le développement de Gbofia de Côte d’Ivoire veulent valoriser la tradition du masque dans leur espace.

A travers un projet dénommé "Projet de valorisation des masques en Afrique de l’Ouest", elles entendent redonner vie à cette tradition ancestrale menacée de disparition.

thumbnailCAPH18Q2En effet, le masque symbolise certaines manifestations de l’existence humaine. Aujourd’hui, sous l’effet de la modernité et de l’influence des religions révélées, les rites et les savoirs traditionnels se perdent progressivement à cause de la négligence et du manque d’intérêt croissant.

Les dangers de disparition des connaissances sur cette pratique culturelle sont donc énormes. Un profond thumbnail masktravail de recherche, de valorisation et d’éducation apparaît alors urgent pour conserver et valoriser durablement ce patrimoine culturel en péril. Et pour réussir cette mission, les associations se sont entourées d’éminents chercheurs issus des universités des 4 pays initiateurs du projet.

La première rencontre de ces hommes de sciences qui a eu lieu le samedi 9 janvier 2010 à Cotonou au Bénin, visait à harmoniser les standards à suivre pour mener efficacement l’étude sur le terrain. A cet effet, le comité thumbnail mask éscientifique, comme on a nommé ces chercheurs, a analysé minutieusement la fiche de collecte thumbnailCA4Y7KRLdes données, le canevas du rapport qu’ils devront fournir après les 4 mois que durera la recherche.

Les résultats de collecte de données sur les traditions du masque permettront d’éditer le premier rapport qui fera la situation de la pratique de la tradition du masque en Afrique de l’Ouest. C’est pourquoi, l’étude sera axée sur 3 aspects essentiels, à savoir le mythe d’origine des masques, leur fonctions socioculturelle et économique et la transmission ininterrompue de la tradition de génération en génération. 

Le rapport prévoit également une analyse comparative de la pratique des masques dans les 4 pays couverts par le projet. Le thème de ce premier rapport s’intitule "Caricature, dérives et détournements du masque". thumbnail lobi mask thumbnailCAIEZR7K

L’accent sera mis sur les cas de survivance des pratiques traditionnelles des masques dans les pays. D’ailleurs, ce thème fera l’objet d’un symposium le 23 février 2010 à Dédougou au Burkina Faso. "C’est un thème d’actualité" , a indiqué Tankien Dayo, le secrétaire exécutif de l’ASAMA, l’association coordinatrice du projet.

Et pour le ministre Ganiou Sogo de la Culture, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales du Bénin, il est grand temps de lutter contre les menaces sur le masque, car, selon lui, aucun pays au monde ne peut se développer sans s’appuyer sur sa culture. Il en veut pour preuve l’exemple de la Chine. Le pays a dû renoncer à copier le modèle soviétique pour trouver ses repères en s’appuyant sur sa culture. Aujourd’hui, il est l’une des puissances du monde, a souligné le ministre.

B. Léopold YE de retour de Cotonou

masques

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Projet de valorisation du masque en Afrique de l’Ouest : Bientôt un répertoire de toute la diversité

  1. zorro dit :

    uNE cuLture tres riche meme si Le pays est pauvre! 😀 ……………………………(¯`°v°´¯)……………………………..(_.^._)……………(¯`°v°´¯)…………(¯`°v°´¯)……………..(_.^._)…………….(_.^._)… Un!……………………………(¯`°v°´¯) bon samEdii……………………………..(_.^._)………(¯`°v°´¯)………………..(¯`°v°´¯)…. dOux et….………..(_.^._)……………………(_.^._) qu iL sOit……………………………(¯`°v°´¯) tEndr£……………………………..(_.^._)… ♫ Babyman ♫

  2. KÔRÔ dit :

    Yes Zorro riche et pauvre a la fois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s