Pélerinage à Yagma : « Bâtissons une société de réconciliation, de justice et de paix »

La communauté diocésaine de Ouagadougou a sacrifié, hier dimanche 14 février 2010, à la tradition annuelle du pèlerinage à Yagma. Des milliers de pèlerins ont pris part à la grande célébration eucharistique présidée par l’archevêque de Ouagadougou, Mgr Philippe Ouédraogo.

« Avec le Christ, Grand Prêtre, bâtissons dans la vérité avec Marie une société de réconciliation, de justice et de paix ». C’est le thème autour duquel le pèlerinage du diocèse de Ouagadougou s’est tenu, ce dimanche, occasionnant la mobilisation de milliers de fidèles catholiques sur le site du sanctuaire marial de Yagma.

Bien avant les premières lueurs du jour, ils ont pris d’assaut la colline mariale, devenue depuis 1967, le lieu de convergence de milliers de pèlerins de la quinzaine de paroisses de l’archidiocèse de Ouagadougou, des régions du Burkina et des quatre points du monde.

A pied, à vélo, à moto ou en voiture, hommes, femmes, jeunes et vieux ont effectué le déplacement pour assister à la messe. Selon les témoignages, nombreux sont ceux qui ont passé la nuit “auprès de Marie” pour faire la moisson des grâces. « Marchands du temple », badauds ou fidèles pieux, ils ont donné à l’événement toute sa truculence.

Inutile de revenir sur le spectacle quasi inévitable des nombreuses processions formées sur les routes de Yagma. Comme qui dirait, si Ouagadougou s’était vidée de ses habitants, la voie bitumée (route de Ouahigouya) et les pistes aménagées pour drainer les foules n’ont pas suffi pour offrir la fluidité tant souhaitée pour que ce rendez-vous ne suscite plus les craintes que l’on sait.

Mais qu’à cela ne tienne, les fidèles ont vaille que vaille répondu nombreux à l’appel de la foi. Comme de coutume, c’est la prière du chapelet, chantée et récitée, qui a donné le ton de l’oraison.

La célébration eucharistique présidée par l’archevêque, Mgr Philippe Ouédraogo, et concélébrée par plus d’une cinquantaine de prêtres, a porté en prière 1006 intentions formulées par les participants. Ce pèlerinage a connu la participation remarquée de délégations étrangères dont celle de Chambéry, ville de la Savoie, connue pour avoir offert au Burkina son premier archevêque, en la personne de Mgr Thévenoud.

Il y avait entre autres, une délégation venue d’Italie. Des présences saluées par Mgr Philippe Ouédraogo qui n’a pas manqué de mentionner celle de l’archevêque émérite de Ouagadougou, Mgr Jean Marie Untaani Compaoré. L’achevêque a également salué la présence d’autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses.

Bâtir une société de justice et de paix

Livre de Jérémie 17,5-8, Psaume 1,1-2.3.4.6, Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 15,12.16-20, Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,17.20-26, voilà le bouquet de textes liturgiques qui a campé le sermon de l’archevêque, à l’endroit de ses ouailles. Dans son homélie, Mgr Ouédraogo s’est réjoui de ce que le thème de ce pèlerinage coïncide avec celui du synode continental des évêques pour l’Eglise en Afrique, lequel s’est tenu du 4 au 25 octobre 2009.

Il a, de ce fait, exhorté les uns et les autres à bâtir par leurs efforts constants, une société de réconciliation, de justice, de paix, tout en invitant chacun à se faire acteur d’une économie au service des pauvres. Mgr Philippe Ouédraogo a rappelé le devoir qu’ont les différentes paroisses, pour ce faire, de mettre en place des « commissions justice et paix », cadres de promotion des conditions d’une société d’équité et de cohésion.

Mgr Philippe Ouédraogo, a en outre insisté sur la nécessité pour les fidèles catholiques de bâtir des communautés vivantes, des communautés qui, a-t-il souligné, ont besoin d’être renforcées par de nouveaux catéchumènes, un nombre toujours croissant de baptisés.

Pour que l’Eglise-famille du Burkina puisse s’autofinancer, le célébrant de la messe a rappelé les fidèles à leurs obligations chrétiennes : chacun se doit d’honorer le paiement annuel du denier du culte, équivalent d’une journée de salaire pour les salariés et ceux qui ont un revenu régulier, et proportionné selon la couche sociale ou l’âge de chaque baptisé.

Dans la même lancée, une suite de messages livrés en dehors de l’homélie ont appelé à l’implication de toute la communauté pour l’achèvement des travaux de construction de la cathédrale de Yagma.

Le souvenir des événements du 1er septembre 2009 n’a pas manqué de s’inviter dans le sermon du Père archevêque qui a renouvelé sa compassion envers les personnes frappées par le sinistre ; il a exhorté les catholiques à leur porter l’assistance dont ils ont besoin.

Ce fut l’occasion pour orienter l’élan des cœurs et la commisération de l’assemblée vers Haïti où des milliers de gens ont trouvé la mort et où des survivants attendent la solidarité de toute la communauté internationale. Evoquant les échéances électorales de cette année 2010 au Burkina, l’archevêque de Ouagadougou a appelé à la tenue d’un scrutin présidentiel transparent, libre et équitable.

Plus de quarante ans après son édification, le sanctuaire marial de Yagma met doucement en place son équipe de chapelains qui, pour l’instant, réside à la villa Maria dans la paroisse de Kolognaba, faute de presbytère à Yagma.

L’équipe dirigée par l’Abbé Narcisse Guigma, a-t-on signalé, ouvre une permanence presbytérale au sanctuaire Notre Dame de Yagma à partir de mars 2010, les mercredi et vendredi, de même que les 1er samedi du mois. Cette permanence se manifestera à travers l’écoute des fidèles, l’administration du sacrement de la confession et les célébrations eucharistiques.

Hortense ZIDA

Sidwaya

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s