Ioba. Opération de délivrance massive d’acte d’Etat Civil

Le haut-commissaire du Ioba en tournée de sensibilisation dans les communesDano, (AIB) – Entamée depuis le mardi 12 janvier 2010, le haut commissaire de la province du Ioba Arman Ouattara a bouclé sa tournée de sensibilisation et de suivi de l’opération de délivrance massive d’actes de naissance par la commune de Ouessa.

La tournée de sensibilisation et de suivi de l’opération de délivrance massive d’acte de naissance a concerné les huit (08) communes de la province du Ioba. C’est la commune de Guéguéré qui a été la première à recevoir le 1er responsable de la province. Au cours de chaque étape, les maires et les préfets ont fait le bilan de l’opération à la date du 31 décembre 2009.

Mais les équipes ont programmé d’autres sorties pour s’offrir l’occasion d’enregistrer quelques « perdus de vue ». Le taux de réalisation d’une manière générale est de plus de 80% dans l’ensemble du Ioba. Les difficultés liées à cette campagne ont été relevées par les autorités locales. On a surtout noté l’insuffisance de moyens financiers.

Les registres non paraphés ont causé un retard dans le déroulement de l’opération. Parmi les préoccupations de la population, il faut retenir essentiellement le problème de calendrier de la sortie de l’office nationale d’identification.  Aussi beaucoup de demandeurs ne retrouvent pas leur carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) dans les localités d’établissement. Dans son message de sensibilisation, le haut commissaire Armand Ouattara a affirmé que l’opération prend fin le 10 février 2010.

L’objectif de cette mission a dit le haut commissaire, est d’informer toute la population et surtout eux en âge de voter de se faire établir gratuitement l’acte de naissance avant la clôture de l’opération. Il a souligné que cela est important car c’est avec cette pièce que les populations vont établir la CNIB sans laquelle elles ne pourront pas prendre part aux élections à venir. Pour lui, il est impérieux qu’aucune femme ou aucun homme majeur ne soit en reste.

C’est un droit et un devoir pour chacune et chacun d’accomplir le vote, un acte de citoyenneté. C’est pourquoi, il a invité tous les responsables dans les départements/ communes, les villages et les quartiers à faire passer l’information afin que tous les burkinabè puissent posséder les pièces d’état civils pour plusieurs besoins dont les élections.

Armand Ouattara était satisfait de la mobilisation des populations à chaque étape de sa tournée gage d’une réussite certaine de l’opération dans la province du Ioba.

Souleymane ZOURE

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s