NOUVEAU GOUVERNEMENT BURKINABE : Des ministres au dessus de tout soupçon

Ma pensée aujourd’hui vagabonde sur le probable remaniement ministériel du gouvernement de mon cher Burkina. Même les fous sont au courant de la raison de ce remaniement. Pour ceux qui ne le savent pas, approchez vos oreilles de ma bouche : "C’est à cause d’une histoire de fesses !" Et cette histoire tombe mal pour le gouvernement Tertius qui, à l’orée de l’élection présidentielle, devrait être "clean" partout pour entamer avec sérénité la campagne.

gov-4-d2353 copie Sans vouloir dire que cela aura une influence quelconque sur la victoire ou la défaite de Blaise Compaoré, il n’empêche que cette histoire ne laisse pas une bonne image. De plus, pour l’exemple, c’est râté ! Ces ministres qui enceintent les femmes des gens ne donnent pas un bon exemple à nos jeunes frères et soeurs. Si les premiers responsables ne connaissent pas l’utilité des préservatifs, quel jeune homme ou jeune fille allez-vous convaincre de chanter avec vous "use du préservatif ! use du condom ! c’est pour ton bien" ? En tout cas, ces messieurs et ces dames rendent la tâche encore plus ardue à ces hommes et femmes qui se battent quotidiennement contre le Sida, à commencer par Blaise Compaoré lui-même.

Maintenant, je me demande si cette "opération de salubrité sexuelle" va jeter une lumière crue sur le navire gouvernemental car les rumeurs circulent sur pas mal de ministres. Moi je pense que c’est souhaitable et même nécessaire ! Il n’est pas bon pour un gouvernement de voir son image ainsi ternie. Alors, je propose des idées pour aider le ou les "remanieurs". D’abord, qu’on arrête de baser le choix des ministres sur le critère du plus grand mobilisateur d’électeurs dans telle ou telle région. Le monsieur peut, certes, savoir mobiliser les gens pour aller voter. Mais il peut ne pas savoir se "mobiliser" lui-même pour travailler pour le pays ou il est peut-être passé maître ès mobilisation d’autre chose, par exemple vider les caisses de l’Etat ou culbuter des femmes. Ensuite, que désormais, la nomination au poste de ministre se fasse sur la base d’une enquête de moralité.

Je ne parle pas de ces enquêtes qui vérifient juste si le bonhomme dort tard la nuit ou s’il aime les carottes ou déteste les cacahuètes. Mais une enquête réelle qui fera non seulement ressortir si les candidats maîtrisent ou non leur braguette, mais aussi s’ils adorent ou détestent verser leur sueur au boulot. Et au fait, je voudrais demander à Tertius Zongo où est-ce qu’il en est avec son slogan " le devoir de résultat". Je disais donc que l’enquête doit porter sur tout ça. Et l’on pourrait s’inspirer du système américain qui impose qu’avant d’entrer au gouvernement, on passe se défendre d’abord devant le Parlement avant d’embarquer dans le navire ministériel. Mais, hum, deux gros points d’interrogation trottent dans ma tête et bloquent un peu sur toute cette belle théorie que j’ai déployée plus haut : est-ce possible dans notre système ?

Et puis, qui peut enquêter sur qui ? Ce que je vois tous les jours dans les rues, les "six-mètres" et les chambres noi… pardon, les chambres d’hôtel, fait éclore sous ma caboche couverte de cheveux hirsutes, ce constat : les moeurs sont dissolues au Burkina. Et nos autorités ne font rien pour arranger les choses. Lorsque mes oreilles affolées entendent une autorité dire "nous avons le pouvoir, nous avons l’argent et les belles femmes", j’avoue que j’en perds ma folie d’indignation ! Nos moeurs sont donc à la dérive et il faut faire quelque chose et en urgence. Ces dérapages du train gouvernemental peuvent alors servir de tremplin pour remédier à cette situation. Certes, moi-même je le reconnais, il n’est pas facile de réprimer dame libido. Elle est si tyrannique ! Mais il faut se prescrire des limites. C’est ce que les citoyens veulent de leurs autorités et, à mon avis, ce n’est pas trop, leur demander.

Le Fou Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s