AFRIQUE : Notre refus insensé du soleil !

Joli cadeau de la nature aussi abondant que malheureusement inexploité, le soleil est à l’Afrique ce que le métal précieux est au chien : sans valeur. Comme s’il crachait dans un gros plat de soupe gracieusement offerte par Dame nature, le continent noir perd ainsi une occasion de se gorger d’un aliment énergétique inépuisable. Dieu seul sait pourtant si cette abondance aurait grandement servi à booster son développement.

Le soleil est un gros pourvoyeur d’énergie. Si cela ne fait aucun doute, le doute est cependant permis quant à la capacité du continent noir à faire à terme, du soleil une énergie utile et largement profitable. En tout cas, ce n’est pas l’Occident qui s’en serait plaint – bien au contraire – si ses terres avaient été tout autant grillées par l’astre incandescent. Il en aurait tiré un profit maximum et réalisé des merveilles qui auraient fait mourir d’envie le continent noir. Certes, on aura beau jeu de relever que le soleil est au Sud alors que les technologies du solaire sont au Nord. Aussi dira-t-on que le transfert de technologies a un coût prohibitif que les Etats ne pourraient supporter, pris individuellement. Mais de là à faire de cet argument un alibi pour confiner l’Afrique dans son état de nain énergétique, cela relève d’une posture surannée et pour le moins inopérante.

Au total, le continent noir doit enfin se donner les moyens de se libérer de ses carcans et aller de l’avant et ce, de façon résolue. Mais plus qu’une question de moyens, la promotion de l’énergie solaire est d’abord et avant tout, une question de volonté politique. Fonctionnant pour l’essentiel avec du matériel importé d’Occident, les nationales d’électricité du continent sont en général, quelque part, liées par le Nord. Une raison parmi bien d’autres qui pourrait finalement amener à se demander : quel réel avenir pour l’énergie solaire en Afrique ? En tout état de cause, entre les intérêts bien compris d’un Occident pourvoyeur de matériel et de gouvernants africains dont on ne peut jurer qu’ils ne profitent pas par moments de ces grosses boîtes à sous pour financer notamment leur campagne, il faudra trouver un juste équilibre. Un équilibre qui puisse faire davantage place à l’énergie solaire.

Une énergie solaire à profusion peut-elle faire l’affaire des populations africaines qui ont en partage du soleil à gogo ? Sans aucun doute, oui. Délestages à n’en pas finir, tel est le lot de désagréments subis par les consommateurs, qu’ils soient du Sénégal, de la Guinée, de la Côte d’Ivoire ou d’ailleurs. Une raison suffisante pour amener l’Afrique à accélérer le pas vers les énergies renouvelables, et en particulier l’énergie solaire, dont on parle tant mais qui reste toujours à l’état embryonnaire sur le continent. Bien sûr, le Burkina n’échappe pas à la triste réalité des délestages et des coupures d’électricité, même si, contrairement à d’autres pays, la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) jouit d’un bon crédit en termes de gestion, de bonne gouvernance. Ce qui, au demeurant, colle à la réputation du Burkinabè connu au-delà même des frontières du Faso, pour être un travailleur sérieux et attaché à la bonne gestion.

Les délestages, le Burkina en connaît, mais force est de reconnaître que le Pays des hommes intègres, pauvre et enclavé, s’en sort plutôt assez bien, comparé à d’autres pays qui avaient tout pour offrir les meilleures prestations, mais qui se retrouvent parfois à jongler, à l’image du triste spectacle offert récemment par la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE). Bien sûr, tout n’est pas que lumière à la société nationale d’électricité du Burkina. Il demeure une ombre, qui a pour nom : coût exorbitant du précieux jus. Cela est bien dommage dans un contexte de lutte engagée contre la pauvreté. Mais ça c’est un autre problème qui dépasse le cadre restreint de notre nationale d’électricité.

Par Cheick Beldh’or SIGUE

Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s