BURKINA : Le coton bt à grande échelle en 2010

La culture du coton bt se généralisera en 2010 au Burkina. Plus de 400 000 ha sont prévus pour être emblavés. Notre pays entrera à la fin de la campagne 2010-2011 dans le club des pays producteurs de coton bt, après plusieurs années d’expérimentation. C’est ce qui ressort de la présentation du rapport mondial sur les cultures des plantes OGM, le 13 mars dernier dans la salle de conférences de l’INERA.

Le Burkina se classe en 11e position dans le rapport mondial 2009 sur les cultures OGM (Organismes génétiquement modifiés) loin derrière, les Etats-Unis, le Brésil, l’Inde, le Canada ou la Chine. Avec 115 000 hectares emblavés en 2009, soit un quart des superficies consacrées au coton, le Burkina fera en 2010 son entrée probable dans le top 10 des pays producteurs de cultures OGM avec le coton bt. 2010 verra effectivement la culture à grande échelle du coton génétiquement modifié sur environ 475 000 ha. Le gain attendu est de 100 millions de dollars. Les perpectives donnent un rendement de plus de 30% de la production associée à la réduction de 50% des traitements en insecticide.

8 500 tonnes de coton bt ont été commercialisées en 2009. Les producteurs selon BBA (Burkina Biotech Association) sont partants pour l’opération au vu des gains attendus. Burkina Biotech Association a convié les transformateurs de graines de coton à la présentation du rapport. Il s’agit de la SN-CITEC et du Groupement de transformateurs de produits oléagineux. Le représentant de la SN-CITEC et celui de Mosanto Afrique, la firme qui partage le brevet du coton bt burkinabè, ont rassuré les uns et les autres que la graine bt et la conventionnelle avaient les mêmes qualités d’huile et qu’elles ne présentaient pas de risque à la consommation. Interrogé sur les risques de la généralisation de la culture du coton bt, le professeur Séré, président de BBA, a déclaré qu’en principe, des écarts entre les spéculations sont prévus et que le pollen du coton du fait qu’il est lourd n’est pas transportable au-delà des zones de sauvegarde.

Le docteur Robert Zangré a, quant à lui, rappelé que si le Burkina entre en phase de généralisation du coton bt, c’est qu’il a pris toutes les dispositions pour assurer la maîtrise de la production de la semence et sa commercialisation auprès des producteurs. Il a rappelé que c’est en 2003 que le Burkina a ratifié le protocole relatif à la biotechnologie et en a édicté les règles nationales en 2004. La loi sur la biotechnologie a, quant à elle, été adoptée en 2006. Parallèlement, la recherche burkinabè et la Firme Mosanto ont travaillé sur l’introduction du gène bt dans une semence locale.

Ces essais se sont avérés concluants d’où le passage à la production à grande échelle. 25 pays dans le monde cultivent des OGM. Cela représente 14 millions de producteurs sur 134 millions d’hectares. Ces chiffres sont en croissance par rapport à ceux de 2008. Le soja est la plante OGM la plus cultivée. Suivent dans l’ordre le maïs, le coton et le colza. La valeur mondiale du marché des semences OGM est estimée par le rapport 2009 à 105 milliards de dollars. BBA et ISMAA, organismes internationaux de promotion des plantes génétiquement modifiées, sont à l’origine de la présentation du rapport au Burkina. La cérémonie était présidée par le ministre du Commerce, qui s’est fait représenter.

Par Abdoulaye TAO                                                                                                              Le Pays

Africallia 2010

Partagez sur BlogMarks

Spot Africallia 2010

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s