RÉTROSPECTIVE 2009 Vous avez sauvé Idrissa

Depuis le 28 août, Idrissa (à gauche) a retrouvé ses copains du centre de « l’Hymne aux Enfants » à Ouagadougou au Burkina Faso.

L’été dernier, Nice et la France découvraient le visage déformé de ce petit garçon venu du Burkina Faso. Atteint d’une tumeur sur une dent, il risquait de mourir étouffé…
Il sourit, Idrissa. Un sourire de gosse. Un sourire qui éclaire tout. Qui brise les murs. Qui dépasse les frontières.

nm-photo-279134.jpgIdrissa a 7 ans. Dans les livres où il apprend à lire, il y a des dessins colorés comme l’Afrique, des dessins bleus comme Nice. Sur les bancs de l’école du centre de « L’Hymne aux Enfants » de Ouagadougou, au Burkina Faso, il écrit « Solidarité » en lettres majuscules. Idrissa va bien. Il fait des blagues et des bêtises. Rit aux éclats. Comme tous les gamins de son âge. Idrissa est sauvé. Grâce à vous.

En juin dernier, Nice et la France découvraient son petit visage déformé par une tumeur de la taille d’un ballon de rugby. Idrissa risquait de mourir. A tout moment. La tumeur grossissait de jour en jour. Il fallait faire vite. Tenter l’opération de la dernière chance. Des chirurgiens niçois étaient prêts… Mais l’argent manquait.

L’opération a duré huit heures

Et vous vous êtes mobilisés. De Nice, Cannes, Marseille, Paris, New-York, d’ici et là-bas, de tout près et de très loin : les dons sont venus du monde entier. Le 20 juillet, à l’hôpital l’Archet, l’opération a duré huit heures… Une belle histoire de solidarité. Une histoire qui éclaire tout. Qui brise les murs. Qui dépasse les frontières.

Et Idrissa s’est réveillé dans son petit lit d’hôpital. A Nice, le petit garçon qui venait d’un petit village de cases au sol de terre battue, d’une contrée de sentes sèches et de pauvreté, a guéri doucement. Entouré de Josy, la présidente de la fondation « L’hymne aux enfants France », de Guillaume, son chirurgien, de Véronique, sa maman d’accueil antiboise. Doucement, il a recommencé à dessiner. Des dessins colorés comme l’Afrique. Du bleu partout.

Et puis, Idrissa est reparti. C’était le 28 août. Dans l’avion, là-haut, tout là-haut, la tête dans les nuages, il a regardé s’éloigner le tarmac. Il a regardé la piste devenir toute petite. N’être plus qu’un minuscule serpent d’asphalte sinueux. Puis quand Nice n’était plus qu’une petite tache brumeuse, il a souri. Un sourire de gosse. Il a souri. Grâce à vous. En 2009, vous avez sauvé Idrissa…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour RÉTROSPECTIVE 2009 Vous avez sauvé Idrissa

  1. Timoxana dit :

    Longue & belle vie à Idrissa. Heureuse d’apprendre qu’il va bien.

  2. KÔRÔ dit :

    Merci princesse Idrissa se porte comme un charme, bien sur il devra encore venir en France pour subir encore quelques opérations réparatrices mais le vilain mal a été définitivement extirpé alors il gambade comme ses frères et soeurs voilà merci de toujours penser a lui bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s