LAURENT GBAGBO A BOBO : Le président ivoirien s’accroche au désarmement

Le président ivoirien Laurent Gbagbo a rencontré le facilitateur du dialogue interivoirien. Cet entretien qui a eu lieu le 1er avril 2010 a permis de faire le point de quelques évènements malencontreux qui ont remis en cause le processus de sortie de crise, ces mois-ci, et le remettre sur les rails.

Le président du Faso, Blaise Compaoré, facilitateur du dialogue interivoirien, a effectué hier, 1er avril à Bobo Dioulasso, un déplacement pour rencontrer son homologue ivoirien Laurent Gbagbo pour tenter de remettre la machine du processus en marche. Sortie depuis 7h du matin, la population, à travers des animations, a attendu le président Blaise Compaoré qui est arrivé à 11h 46mn. Il a été accueilli à son arrivée par les autorités de la ville de Bobo, avant de rejoindre son « pied-à-terre » sans la moindre déclaration à la presse. Il était 15h 19mn quand l’avion présidentiel « AIR IVOIR » a foulé le tarmac de l’aéroport international de Bobo Dioulasso.

Le président Blaise Compaoré a accueilli le président ivoirien et l’a conduit « au pied-à-terre présidentiel » où un déjeuner lui a été offert, suivi d’un tête-à-tête entre les deux présidents. L’entretien entre les deux hommes a été long. Le président ivoirien a laissé entendre à la presse que les élections sont consubstantielles au désarmement. Pour lui, « après l’établissement de la liste électorale, il y a eu un croisement informatique. Maintenant, il reste à faire un croisement humain et à faire en même temps ce qu’on appelle la réunification du pays qui comprend les déploiements de la douane, de l’administration protectorat, des militaires, etc. »

Le facilitateur Blaise Compaoré s’est dit fier de la rencontre, car Laurent Gbagbo vient une fois encore, à travers cette visite, de lui renouveler sa confiance et sa disponibilité à faire aboutir le processus. Il dit avoir rencontré le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro le 31 mars. Selon le président burkinabè, cette rencontre avec son homologue ivoirien ranime la confiance que les parties signataires de l’accord politique se sont donnée pour finaliser la liste électorale de Côte d’Ivoire et assurer une réunification totale du pays. Pour Blaise Compaoré, à l’issue de cette rencontre, des solutions idoines seront trouvées pour créer les meilleures conditions possibles pour que les élections se déroulent de façon apaisée et surtout dans la transparence. Le facilitateur a réagi aux retards enregistrés dans l’aboutissement du processus, déclarant que « nous avons perdu beaucoup de temps », ajoutant en substance qu’il faut que dans les semaines à venir, on puisse voir plus clair sur ces questions majeures pour la Côte d’Ivoire, les Ivoiriens et la communauté internationale. »

Josias DABIREré                                     Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LAURENT GBAGBO A BOBO : Le président ivoirien s’accroche au désarmement

  1. kôrô dit :

    hahahaha !!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s