Fête de la pomme de terre : Plus d’un milliard de recettes attendues

Les 3 et 4 avril 2010, les producteurs de la province du Lorum ont célébré pour la 9ème fois consécutive, la fête de la pomme de terre à Titao. Placée sous le patronage du Premier ministre Tertius Zongo et le parrainage de Laurent Sédogo, ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, la cérémonie d’ouverture a drainé une foule immense de producteurs.

Parée de ses beaux atours, la ville de Titao a mis les petits plats dans les grands pour accueillir cette 9ème édition des journées promotionnelles de la pomme de terre. Plus qu’un simple rituel, ces deux jours ont permis aux producteurs, acheteurs et décideurs de réfléchir à l’avenir de la filière.

A la cérémonie d’ouverture en cette matinée du 3 avril 2010, plusieurs personnalités se sont succédé à la tribune pour faire l’état des lieux de la filière ou encourager les différents acteurs. En effet, les producteurs du Lorum ont fait des cultures de contresaison, leur cheval de bataille.

Depuis bientôt une dizaine d’années, la production de la pomme de terre à Titao ne fait que croître. De 800 tonnes en 2002 à plus de 3000 tonnes en 2010, la production du tubercule jaune est devenu une activité économique-phare dans la localité. Pour le maire Boukary Jacques Niampa, ce combat des populations contre l’adversité de la nature a fini par faire de la ville de Titao une référence.

Toro-Tao ou Titao rime désormais avec pomme de terre. Cette dynamique est liée à l’engagement des hommes.

Toutefois, les circuits de commercialisation demeurent très peu maîtrisés, d’où le thème de la présente édition : « Renforcement des capacités des organisations professionnelles pour une maîtrise des circuits de commercialisation ».

A travers leur représentant, Célestin Bélem, les producteurs ont tenu à rassurer le Premier ministre, Tertius Zongo de cet engagement. Pour Bélem, les superficies emblavées augmentent d’année en années pour assurer une production de plus en plus accrue aussi bien de la pomme de terre que de l’oignon.

Cette année, c’est respectivement 3000 tonnes et 4000 tonnes de pomme de terre et d’oignon qui sortiront des périmètres maraîchers, ce qui procurera un peu plus d’un milliard de francs aux producteurs. Se joignant au bourgmestre Niampa, Célestin Bélem s’est félicité de l’élan de solidarité du gouvernement et de ses partenaires face aux préoccupations du monde rural. Toutefois, il a sollicité du chef du gouvernement une attention particulière aux contraintes liées à la production.

Il s’agit de la non maîtrise de l’eau, de l’ensablement du barrage de Titao, de la faible accessibilité des producteurs aux intrants tels l’engrais et les semences. Quant à la présidente du comité d’organisation, Fatimata Bonkoungou, les producteurs du Lorum ont su faire de la fête de la pomme de terre une manifestation de renommée dans la sous-région.

Après 9 ans de tenue régulière, ces journées promotionnelles ont atteint leur vitesse de croisière en donnant à la localité une grande visibilité. La dixième édition sera alors la consécration du mérite des acteurs et mérite de connaître un éclat tout particulier. « L’initiative est née ll y a une dizaine d’années, a grandi et dix ans ça se fête » , a-t-elle dit. Et de solliciter du chef du gouvernement un accompagnement à la hauteur de la combativité des producteurs.

Parrain de cette 9e édition de la fête de la pomme de terre, le ministre Laurent Sédogo, a traduit toute sa reconnaissance aux producteurs pour leur détermination et leur dynamisme à inscrire la fête de la pomme de terre dans les annales du ministère de l’Agriculture. Selon lui, la province du Loroum est la moins nantie de la région sur le plan agroclimatique, mais les populations ont su développer des initiatives pour se procurer de revenus additionnels.

Un effort qui selon le ministre Sédogo, mérite d’être encouragé. Il les a rassurés de l’accompagnement du gouvernement dans le renforcement des capacités des acteurs pour les mettre en phase avec l’évolution du marché.

Des prix composés essentiellement de matériels agricoles et de silos de conservation et d’ustensiles de cuisine sont allés aux producteurs les plus méritants, de même qu’aux lauréats du concours d’art culinaire organisé à cet effet pour valoriser les initiatives de transformation du tubercule jaune. Après la coupure du ruban, le Premier ministre a procédé à la visite des stands.

Une prise de contact qui lui a permis de se rendre compte des potentialités de la localité. Tertius Zongo s’est ensuite rendu sur les périmètres maraîchers où il a visité un site d’oignon et de pomme de terre d’une superficie de 10 ha à Golonga, localité située à 6 km au Nord de Titao. Plusieurs troupes de danse et de musique traditionnelles et modernes sont venues apporter leur soutien aux producteurs.

Abdoul Salam OUARMA


Le Premier ministre apprécie

« Il y a des raisons d’être satisfait. La région connaît des précipitations très faibles, mais malgré cette situation difficile, les producteurs ont essayé de créer une économie locale.

Il faut que nous accompagnions les différentes régions à créer des économies locales, à faire en sorte que là où elles ont des avantages comparatifs, là où elles ont le plus de compétences, qu’elles soient accompagnées.

La pomme de terre constitue pour la région, un élément moteur du développement. Au vu de ce qui s’est passé au cours des précédentes éditions de la fête de la pomme de terre, l’engagement des producteurs n’est plus à mettre en cause. Les populations ont compris qu’il faut essayer de se frayer un avenir à travers cette spéculation.

Il faut donc renforcer leurs capacités pour qu’elles soient plus professionnelles, que les rendements soient plus intéressants et que les circuits de commercialisation soient plus maîtrisés. Naturellement, le gouvernement va les aider. A partir de cette année, nous allons essayer de jouer notre partition en achetant des productions locales pour les cantines scolaires et en encourageant les initiatives de transformation ».

Sidwaya

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s