PAQUES A KOUDOUGOU : Mgr Basile Tapsoba réaffirme le message des évêques

Les fidèles chrétiens de Koudougou, à l’instar de ceux des autres localités du Burkina, ont commémoré la résurrection de Jésus- Christ avec joie. La messe commémorative s’est déroulée devant la cathédrale Saint Augustin de Koudougou, dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril 2010. Elle a été présidée par Monseigneur Basile Tapsoba, évêque de Koudougou. Au cours de la messe, 152 personnes ont reçu le baptême devant des milliers de fidèles.

Le Christ a vaincu la mort car il est ressuscité d’entre les morts. Plus qu’un symbole, cette résurrection constitue la foi des chrétiens, bref, de l’Eglise famille. Menant sa vie sur terre, le Christ a accepté de mourir pour nous libérer du péché, de la mort. Son passage de ce monde à son père pour notre salut, à l’image des Juifs d’Israël qui, en traversant la mer Rouge, ont été libérés de l’esclavage du pharaon d’Egypte, constitue pour les fidèles chrétiens, la Pâques. C’est ce discours tenu par Monseigneur Basile Tapsoba, évêque de Koudougou.

Pour lui, la mort corporelle et la résurrection du Christ constituent la foi chrétienne, la délivrance. C’est pourquoi les chrétiens reçoivent le baptême. "En le recevant, c’est comme si nous étions morts avec le Christ", ensevelis avec lui et ressortons hommes nouveaux qui ne doivent plus suivre les instincts de l’homme charnel mais avoir notre vie centrée sur le Christ, a-t-il dit. Mgr Basile Tapsoba a demandé aux chrétiens d’être fidèles à la foi du baptême, c’est-à-dire, suivre le Christ durant toute leur vie sans peur ni hésitation. Car, a-t-il soutenu, il sied de mieux se préparer pour avoir la vie éternelle. Mgr Basile Tapsoba a demandé aux fidèles de préserver les acquis des 40 jours de carême et de ne pas retomber dans les vieilles habitudes. Ce qui va marquer un progrès sur le chemin de la sainteté.

Il les a exhortés à soutenir le Pape Benoît XVI qui, a-t-il confié, fait l’objet d’attaques de la part de certains médias. L’évêque de Koudougou a demandé au Seigneur de renforcer la foi de tout un chacun. Au cours de la célébration, 152 fidèles ont reçu le baptême. De nombreuses autres personnes ont également reçu le même sacrement dans d’autres centres paroissiaux au cours de la même nuit de la Saint Pascal. A quelques mois de l’élection présidentielle, le message de l’évêque ne pouvait être différent de celui de ses pairs à la nation entière, à savoir la culture de la solidarité et le respect de la Constitution, notamment l’article 37 de celle-ci. La manipulation de l’article 37, a-t-il souligné, peut entraîner des conséquences néfastes pour la nation. Il convient donc de prévenir les révisionnistes, a-t-il conclu.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s