Coopération Burkina Canada : renforcement de l’axe Ouagadougou Ottawa

Sur invitation de son homologue canadien, l’Honorable Lawrence Cannon, le chef de la diplomatie Burkinabè SEM Bédouma Alain Yoda effectue depuis le 26 avril 2010 une visite d’amitié et de travail à Ottawa. Le 27 avril, les deux ministres ont échangé sur les voies et moyens de renforcer les relations entre leurs pays.

Etablies depuis 1962 les relations entre le Canada et le Burkina Faso sont exemplaires. Elles portent sur des domaines d’intérêt majeurs comme la politique, le commerce, l’éducation, la promotion du genre, la santé, l’environnement. Au cours de leurs échanges les deux Ministres se sont félicités de l’excellence des relations entre les deux pays et des multiples opportunités qui s’offrent pour leur renforcement tant dans le secteur public que dans le privé.

Le gouvernement burkinabè pour la mise en œuvre de projets de développement et de lutte contre la pauvreté, bénéficie de l’aide publique au développement octroyée par le gouvernement canadien. Ce volet est géré par l’Agence Canadienne de Développement internationale, qui relève du Ministère de la coopération internationale dirigé par Madame Beverly Oda avec qui le Ministre d’Etat aura des entretiens durant son séjour.

Sur le plan politique, le Ministre des Affaires Étrangères et du commerce international du Canada a félicité le Burkina Faso pour ses efforts dans la sous région en matière de recherche de la paix et de la sécurité. Le Canada qui est également attaché aux valeurs de paix et de sécurité dans le monde s’implique activement dans la recherche de solutions dans plusieurs pays en conflit.

Dans le même registre, les deux Ministres ont échangé sur la situation au Darfour, les négociations en cours pour une sortie de crise, les dernières élections au Soudan, les processus de démocratisation en Afrique, ainsi que les grands points à l`ordre du jour des sommets du G8 et du G20 que le Canada abritera bientôt. Les deux pays partagent également les mêmes vues sur des sujets d’intérêt commun. Ainsi, le Canada qui est candidat à un siège de membre non permanent au Conseil de Sécurité pour la période 2011-2012, a sollicité le soutien du Burkina Faso à cet effet.

Sur le plan économique, le Canada avec plus de huit cent millions de dollars d’investissement par an, est depuis 2009 le premier partenaire commercial du Burkina Faso dans le domaine du privé, Il intervient particulièrement dans le secteur minier. Au niveau africain il est ressorti que le Burkina Faso constitue après l`Afrique du Sud et le Ghana, le troisième partenaire commercial du Canada en matière d’investissement privé. C’est pour améliorer cette position que le Burkina Faso travaille à renforcer ses liens avec ce pays ; notamment par l’offre de négociation d’un Accord de promotion et de protection des investissements privés.

Créer un cadre d’échanges Afrique Canada

Ainsi, une séance de travail organisée avec les techniciens du Ministère des Affaires Étrangères et du commerce international à l’issue de l’entretien entre les deux Ministres des Affaires étrangères, a permis aux deux parties d’échanger en profondeur sur les opportunités d’investissement au Burkina Faso et dans la sous région ouest africaine. L’engagement a été pris par chacune des parties d’échanger les documents y relatifs (code minier, code des investissements…) pour examen.

L’Ambassadeur du Burkina Faso à Ottawa S.E. Mme Juliette Bonkoungou dont les canadiens ont salué le dévouement au travail, ainsi que les compétences, a exprimé sa disponibilité à fournir toutes les informations utiles à la partie canadienne. Les questions du commerce équitable, du coton, ont également fait l’objet d’échanges entre les deux parties. Le Ministre d’Etat a précisé au cours des échanges que outre les mines, plusieurs autres secteurs tels la viande, les fruits et légumes, la volaille, la transformation des produits agricoles sont à explorer.

Le Canada, membre du G8, est un partenaire majeur pour les pays africains sur plusieurs plans tels l’économie, la gouvernance, le commerce. Le Ministre d’Etat lors de l’entretien avec le Ministre Cannon, s‘est fait le porte parole des ambassadeurs africains qui au cours de la visite de courtoisie qu’il leur a rendu le 26 avril à l, ambassade du Mali, lui ont demandé de soumettre aux autorités canadiennes leur suggestion de création d`un cadre formel d’échanges entre le Canada et les pays africains. La partie canadienne a fait la promesse d’examiner avec attention cette requête.

Yolande KALWOULE : DCPM MAECR

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s