CHEFFERIE DE KOMTOEGA : Des intronisations ravivent la tension

Capturer n La tension autour de la chefferie de Komtoèga dans la province du Boulgou (région du Centre-Est) a ressurgi après une période d’accalmie. L’intronisation de deux chefs de village par Naaba Tanga 2, dont la légitimité est contestée par son neveu et jeune chef Naaba Sembdo et ses partisans, y a troublé la quiétude le 1er mai 2010. Les affrontements provoqués par ces deux intronisations ont fait deux blessés dans le camp des partisans de Naaba Sembdo. Le 3 mai dernier, une délégation envoyée par le jeune chef est venue nous conter les faits, histoire d’attirer l’attention sur les menaces sur la paix à Komtoèga.

Un canton, deux chefs. C’est ainsi que l’on peut résumer la situation qui prévaut à Komtoèga dans la province du Boulgou. Et ce depuis 2005, date d’intronisation du jeune chef Naaba Sembdo comme responsable coutumier du canton de Komtoèga. Depuis cette date également, son oncle du nom de Sébastien Yoda se prévaut également du titre de chef coutumier du même canton sous le nom de règne de Naaba Tanga 2. Entre les deux et leurs partisans, la tension est permanente et donne lieu souvent à des affrontements avec des blessés, des destructions de biens. C’est une bagarre de légitimité entre le neveu intronisé par le Moogho Naaba Baongo et l’oncle qui ne l’a pas été, clament les partisans du premier. Ceux-ci n’hésitent pas à ajouter qu’il s’est autoproclamé chef parce qu’il est soutenu par le ministre d’Etat, Alain Yoda. Depuis juillet 2009, période à laquelle Naaba Sembdo a rendu visite à l’empereur de Tenkodogo et à d’autres chefs de canton, le calme était revenu à Komtoèga.

On n’a plus entendu parler de guéguerre autour de la chefferie jusqu’au 1er mai dernier. C’est ce jour que Naaba Tanga 2 a choisi pour introniser deux nouveaux chefs de village en remplacement de ceux décédés qui, relèvent les partisans de Naaba Sembdo, avaient reçu leurs bonnets des grands-parents du jeune chef. Informé à l’avance et redoutant les conséquences d’un tel acte, Naaba Sembdo a adressé le 24 avril 2010 une correspondance au Moogho Naaba Baongo dans laquelle il s’inquiétait que "ces intronisations ne provoquent des remous sociaux et ne réveillent à nouveau les vieux démons à Komtoèga". Une crainte fondée car le jour des intronisations, le 1er mai dernier, des partisans du jeune chef se sont heurtés à ceux de son oncle. Bilan : deux blessés dont un dans un état sérieux dans le camp de Naaba Sembdo.

"Dites à Alain Yoda et à Sébastien de nous laisser respirer"

Pour prendre à témoin l’opinion nationale sur les actes belliqueux et attentatoires à la paix de son oncle à Komtoèga, le jeune chef a dépêché le 3 mai une délégation qui est venue nous relater les faits. Ladite délégation comprenait trois de ses vingt ministres. Il s’agit du Rassamnaaba, du Dapoe Naaba et du Natenga Naaba. Ces ministres étaient accompagnés d’une grand-mère du jeune chef et d’un des blessés, Jean Yoda, fils du Saman naaba et qui a été blessé à la tête par une machette. Selon le Rassam naaba, porte-parole de la délégation, la confrontation a eu lieu avec la volonté farouche des partisans de l’autre chef de passer devant la cour royale pour aller au lieu de l’intronisation.

Cet acte, a-t-il soutenu, n’était ni plus ni moins qu’une provocation. D’où la bagarre consécutive à l’opposition des partisans de Naaba Sembdo qui ont exigé des autres qu’ils changent de chemin. Les forces de l’ordre, venues de Tenkodogo, ont dû user de gaz lacrymogène pour disperser les belligérants. En venant nous voir, la délégation avait même dans ses bagages la douille de gaz lacrymogène qui n’a pas explosé. Au-delà des faits, les missionnaires tenaient à alerter l’opinion et les autorités politiques nationales dont le chef de l’Etat sur la menace qui pèse à nouveau sur la paix sociale à Komtoèga. Une menace qu’ils imputent directement à Naaba Tanga 2 et au ministre Alain Yoda, par ailleurs commissaire politique régional du Centre-Est du CDP (parti au pouvoir), et principal soutien de l’oncle du jeune chef. Et la grand-mère de Naaba Sembdo de nous supplier même en ces termes : "Dites à Alain Yoda et à Sébastien de nous laisser respirer !"

Séni DABO

Le Pays

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s