« Printemps de l’Afrique » en Italie : L’art burkinabè était à l’honneur

Le Président de Sahel Solidarité , Mohamadi Sana entouré du Maire de langhirano(à droite) et de la présidente de la province de Parme (DR)

JPEG - 57.6 koDepuis le 1er mai et ce jusqu’au 9 mai prochain, la ville de Parme en Italie a vécu sous les feux du festival « Printemps de l’Afrique ». Cette première édition est une initiative de l’association « Sahel Solidarité » dirigée par notre compatriote Mohamadi Sana.

Le Musée de la Commune de Langhirano dans la province de Parme a été le théâtre de la cérémonie de lancement du Festival « Printemps de l’Afrique » le 1er mai dernier, dans une salle comble. Cette manifestation culturelle était placée sous le patronage du Maire de la commune de Langhirano et de la Présidente de la Province de Parme .

Au menu, on retiendra l’ exposition photographique sur le thème « L’Afrique, victime du réchauffement climatique », une série de projections cinématographiques. A cet effet, « Cri de cœur » du Burkinabé Idrissa Ouédraogo qui est arrivé à Parme le 5 mai dernier a été proposé aux festivaliers. Le clou, c’était le 8 mai dernier avec un dîner –gala au cours duquel des mets burkinabé ont été dégustés par les nombreux festivaliers qui ont eu la joie de suivre un défilé de mode assuré par des filles et garçons qui ont arboré des tenues traditionnelles burkinabé pour le bonheur des organisateurs.

Déjà à l’ouverture du Festival, le Maire de la Commune de Langhirano, Stefano Bovis, s’est réjouit du choix de sa ville pour abriter ce festival. Il a eu une pensée pour les sinistrés burkinabé du 1er septembre dernier avant de souligner les bonnes relations qui existent entre sa commune et celle de l’arrondissement de Bogodogo au Burkina. Quant à la présidente de la Province de Parme, Marcella Saccani, elle a souhaité le renforcement de cette coopération Nord-sud pour des échanges utiles entre les communautés.

Le plus heureux reste le président de l’association « Sahel Solidarité » , Mohamadi Sana qui a tenu à traduire sa reconnaissance à tout ce monde mobilisé pour faire de ce premier festival une réussite. Toute chose qui le conforte à rebelotter l’année prochaine.

Alexandre Le Grand ROUAMBA

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s