Forum Africallia 2010 : Le tour du monde en 48h

« Ce qui pouvait apparaître comme une chimère se réalise aujourd’hui », se réjouit Gaspard Ouédraogo, le président du comité de pilotage d’Africallia. Le forum des hommes d’affaires de l’UEMOA et du reste du monde a ouvert ses portes ce jeudi 20 mai à Ouagadougou. Prévu pour durer 2 jours, les participants trouvent ainsi l’occasion de rencontrer d’autres responsables d’entreprises venant du monde entier. Ainsi en 48h, environ 4000 rendez-vous d’affaires sont programmés.

12 rendez-vous d’affaires « B to B » pour chaque participant en deux jours et en seul lieu. Le pari est lancé. Mieux, le bal est ouvert depuis ce matin dans la capitale burkinabè pour 328 participants. Venus de 20 pays de tous les continents, ces hommes d’affaires entendent saisir cette aubaine pour nouer des partenariats gagnant-gagnant.

L’initiative est de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina appuyée par l’ensemble des chambres de commerces de l’espace UEMOA et d’autres partenaires. L’idée a commencé à germer depuis deux ans. Mais cette idée de réunir autant de responsables d’entreprises de toutes les tailles et de tous les continents avait été trouvée trop ambitieuse par beaucoup à l’époque. Mais elle est aujourd’hui une réalité. D’ailleurs « rien d’excellent ne se réalise sans ambition », souligne le président du comité de pilotage de l’évènement, par ailleurs vice-président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina. « Avec la mondialisation, on est obligé d’agir de front commun et Africallia est une aubaine, profitons-en », soutient-il. De toute façon Gaspard Ouédraogo est convaincu de la justesse et de l’opportunité d’une telle initiative. « Nos peuples et l’histoire nous reconnaîtront cette initiative », se convainc-t-il.

Garder le marché national ou régional est restreint par rapport à ce que la mondialisation offre comme opportunités. La Chambre de commerce joue donc, à travers Africallia, son rôle pédagogique en apprenant aux hommes d’affaires de la sous-région à s’ouvrir au monde. Et cela ne peut se faire qu’à travers des partenariats techniques et financiers. « Nos entrepreneurs n’ont pas cette culture d’aller à l’extérieur, donc il faut pouvoir les accompagner à l’extérieur mais nous avons estimé qu’il était encore plus utile de créer avec notre union une synergie entre les entreprises ressortissantes des chambres consulaires de nos pays et d’inviter le reste des entreprises venant du monde », précise Gaspard Ouédraogo.

Ce sont des rendez-vous d’affaires de demi-heure en demi-heure programmés par un logiciel qui prend en compte les demandes et les offres de rendez-vous durant ces 48 heures. Ce sont des choix qui ont été faits par des entrepreneurs qui veulent se rencontrer pour discuter. Il en sortira certainement des contrats, des projets et de la création de richesse.

Le gouvernement burkinabè place des espoirs énormes dans les résultats de cette importante manifestation. Selon Léonce Koné, ministre du commerce, de l’entreprise et de l’artisanat, la participation de 151 entreprises de l’UEMOA est un témoignage éloquent de la vitalité et du dynamisme de notre secteur privé. « Le gouvernement du Burkina marque sa disponibilité à apporter son soutien à de telles initiatives », rassure-t-il. D’ailleurs, le gouvernement s’attèle à créer un environnement favorable à la promotion du secteur privé par la prise de mesures législatives et réglementaires incitatives et par l’instauration d’un climat de sécurité et de stabilité politique.

Une participation au-delà des attentes

Sur 300 entreprises attendues, elles sont au-delà. 328 sont effectivement présentes et d’autres s’étaient signalées ce matin encore. Le pari est gagné en termes de mobilisation. Pourvu que le message soit compris des hommes d’affaires afin qu’ils sortent des habitudes d’opérer dans notre proche environnement pour aller vers le reste du monde. Des 328 entreprises présentes, le Burkina aligne le plus gros contingent avec 80 entreprises suivi de la France avec une cinquantaine. Suivent dans l’ordre la Tunisie et la Côte d’Ivoire avec chacune 20 participants ; le Sénégal et l’Espagne avec chacun 18 chefs d’entreprises. L’Afrique avec 10 pays, l’Europe 5, l’Amérique 3, l’Asie 2 ; pratiquement tous les continents sont représentés à ce grand premier grand rendez-vous d’hommes d’affaires de l’Afrique de l’Ouest sauf l’Australie.

Tous sont là avec en tête un seul et même objectif : nouer des relations de partenariat et améliorer les réseaux de contacts mais également consolider des liens d’amitié. Dans un monde hautement concurrentiel, c’est extrêmement important de savoir que votre concurrent peut se trouver n’importe où dans le monde. Pour l’affronter, il faut se donner les opportunités à travers des partenariats concurrentiels. « C’est la raison pour laquelle, nous avons trouvé nécessaire de nous approprier le concept de Futurallia pour en faire Africallia mais pas le faire seul, plutôt avec les autres chambres de commerce de l’Espace UEMOA et que nous puissions attirer le reste du monde ici », précise le président du comité de pilotage.

Premier pays réformateur de l’espace UEMOA et de l’OHADA ; 5e de la CEDEAO selon le classement « Doing Business », il ne pouvait y avoir mieux que le Burkina pour lancer une telle initiative. Le président de la commission ainsi que celui de la Francophonie ont apporté leur caution morale à cette rencontre. Pour Soumaïla Cissé, « les rencontres prévues constituent une véritable bourse d’idées et d’échanges pouvant déboucher sur d’excellents partenariats de types gagnant-gagnant ».

Africallia est une belle occasion de capter l’attention d’un aussi important nombre d’investisseurs. Aux participants d’en profiter. « Que le vent d’Africallia souffle sur tous les continents », conclut Gaspard Ouédraogo.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s