ARCE/OPERATEURS DE TELEPHONIE MOBILE : « Nous appliquons les textes dans toute leur rigueur »

Depuis le 25 mai, le réseau de Telecel Faso est suspendu. La société ne s’est pas acquittée de la redevance pour la licence globale octroyée par l’Autorité de régulation des communications électroniques. Nous avons rencontré le Directeur de la régulation des marchés fixes et mobiles, Sibiri Ouattara, pour connaître les suites de ce dossier. Pour lui, le mois de mai est le délai de rigueur pour tous les trois réseaux. La même menace de suspension plane sur TELMOB et Zain s’ils ne s’exécutent pas.

"Le Pays" : Le réseau Telecel est suspendu depuis le 25 mai. Apparemment vous avez mis votre menace à exécution ?

Sibiri Ouattara, Directeur de la régulation des marchés fixes et mobiles : Je ne dirai pas que c’est une menace qui a été mise à exécution. C’est plutôt le déroulement normal d’un processus. Depuis plusieurs mois, nous travaillons sur le renouvellement des licences. Les conditions sont connues de tous les opérateurs, l’échéance également était connue d’avance. Si l’échéance arrive et que les conditions ne sont pas remplies, il va de soi que l’on applique les textes.

Y a-t-il eu une notification avant la suspension de Telecel et celle-ci a-t-elle fait une démarche vers vous pour dire qu’elle ne peut pas payer ?

Il y a bien eu une notification et bien avant cela, il y a eu une lettre de rappel.

Quelle est la situation deux jours après la suspension ?

La situation est toujours la même deux jours après la suspension du réseau.

Telecel, dans un communiqué de presse, déclare que des négociations sont en cours. Etes-vous concernés ?

Les négociations probablement sont en cours à divers niveaux. Si elles aboutissent, c’est avec joie que nous lèverons la suspension.

Zain devrait s’acquitter de sa redevance au plus tard le 29 mai. Où en êtes-vous ?

Pour le moment, on ne peut rien vous dire. Nous attendons l’échéance du 29 mai. Elle remplit toutes les conditions, la dernière est le paiement de la redevance. Nous attendons. Zain est certainement en train de prendre les dispositions pour se conformer au paiement du montant de la redevance à la date échue.

Y a-t-il possibilité de fractionner les montants vu qu’il est quand même élevé ?

Pour les modalités de paiement, c’est aux opérateurs de faire des propositions au gouvernement.

Est-ce qu’on peut se retrouver, en cas de non-paiement, avec les deux réseaux suspendus (Telecel et Zain) ?

Nous ne le souhaitons pas, mais cela est possible. Si à l’échéance, les conditions ne sont pas remplies, nous suspendons.

Vous ne risquez pas d’avoir les abonnés sur le dos ?

Nous sommes également des abonnés de ces réseaux. Mais lorsqu’il faut appliquer les textes, nous les appliquons dans toute leur rigueur avec des conséquences bonnes ou mauvaises.

Comment est-on arrivé au montant des 26 milliards pour la licence globale ?

C’est un montant fixé par décret pris en Conseil des ministres.

Pouvez-vous nous éclairer sur la situation de Telmob ? Est-elle concernée par l’échéance du mois de mai ?

Telmob est également concernée par le renouvellement de sa licence. La décision a été prise de renouveler la licence de TELMOB cette année et nous y travaillons. Son délai est le même que les deux autres opérateurs, c’est-à-dire fin mai au plus tard.

Propos recueillis par Abdoulaye TAO

Le Pays

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s