Chantier de la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso : Les grosses œuvres achevées à 95%

Débutés le 13 juillet 2009, les travaux de construction de la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso ont atteint le niveau délicat de la pose de la coupole géante de 55 mètres de diamètre. Cette étape du chantier a quelque peu retardé les travaux, car les composantes du toit fabriquées en Europe n’ont pu être acheminés dans les délais souhaités.

Le dôme est là à présent. En effet et selon le responsable du chantier, Philippe Monsay, « le squelette » ou charpente a été fabriqué en Italie et la couverture « spéciale » en aluminium, en Allemagne. Selon le technicien, la toiture est spéciale en ce qu’elle a été conçue avec un système d’attache par le bas, ce qui permettra de la monter sans perforation.

En plus, les pièces de tôles ayant été moulées et galbées pour la Maison de la culture, M. Monsay espère terminer la pose de la toiture dans 15 jours si les vents ne nous empêchent pas. La saison pluvieuse ayant débuté, les orages contraignent souvent les équipes à arrêter momentanément les travaux pour des raisons de sécurité, car les vents sont très forts en hauteur.

Sur le chantier au Rond-point de Dafra, le demi-cercle géant est en train de prendre corps dans le ciel du secteur 17, et fait écran aux non moins imposants immeubles qui poussent à l’Est de la Maison de la culture dans l’ex-cité CAN. Les ouvriers s’attellent sur place à achever les fosses sceptiques, à faire passer la filerie (courant fort, courant faible), au crépissage et à l’enduit des murs.

Il restera à réaliser le faux plafond et refermer les ouvertures laissées dans le bâtiment pour retirer les grues. Le groupement d’entreprise chargé du volet clôture, parking et pavage suit aussi le rythme. Ainsi, la barrière en tôle qui entourait le site, fait place progressivement à un mur d’enceinte décoratif bien stylé. Le responsable du chantier ne relève aucune difficulté dans l’exécution des travaux. « Techniquement nous sommes dans les délais », a rassuré M.Monsay. En rappel, la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso est un des plus ambitieux projets culturels d’Afrique de l’Ouest.

C’est un complexe polyvalent de 2 501 places et d’un coût de plus de 6 milliards de F CFA, financé par le budget de l’Etat. Les travaux exécutés par l’entreprise De Simone S.A BFA étaient initialement prévus pour durer 10 mois.

camerlingue78@yahoo.fr

Sidwaya

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s