POT POURRI :

Braquage à Cissin, près de 25 millions de F CFA emportés

Le mardi 18 mai dernier, la Cave du Sud, située à Cissin au secteur 16 de Ouagadougou, a été l’objet d’une attaque à mains armées perpétrée par un gang de 6 bandits, dont 5 Burkinabè et un Nigérian. Un coffre-fort contenant la somme d’environ 25 millions de F CFA a été emporté. L’un des Burkinabè aurait été pris par les éléments de la gendarmerie nationale.

Soubakaniédougou : encore un bras de fer !

Après s’être mesurée à des douaniers il y a à peine une semaine, la population de la commune rurale de Soubakaniédougou s’est mobilisée devant le commissariat de police dans la soirée du mardi 25 mai pour exiger la libération de Kofayindé Soma. Celui-ci, homme âgé de plus de 40 ans, a, dans la nuit du 18 au 19 mai 2010, détruit le hangar qui servait de restaurant à une femme. Plusieurs personnes, dont le préfet et le commissaire de police, ont tenté vainement de dissuader Kofayindé. La dame s’étant plainte à la police, celle-ci a convoqué Kofayindé. Les proches de ce dernier et plusieurs autres personnes se sont alors présentés au commissariat pour exiger sa libération. Une équipe de policiers de Banfora est descendue quelques minutes plus tard à Soubakaniédougou et a ramené Kofayindé Soma qu’elle a présenté au parquet du tribunal de grande instance de Banfora.


Yako : pas d’électricité, pas d’eau !

Les délestages de la SONABEL sont légion dans la commune de Yako, avec un pendant douloureux pour les populations : les coupures d’eau. Douloureux parce que l’eau disparaît dans les 5 mn qui suivent un délestage et surtout parce que les forages ne courent pas les rues des centres urbains. Il y a donc lieu de réactiver le château qui, comme par le passé, pouvait fournir des gouttes d’eau pendant un bon bout de temps en cas de délestage.


Gaoua : où sont les taxis en règle ?

Un contrôle de routine et constat : la plupart des propriétaires de taxis exercent le métier sans autorisation. C’est en tout cas la conviction de Christophe Traoré, secrétaire général de la mairie. Beaucoup ayant été interpellés mais peu en règle, conséquence : les taxis qui ralliaient la gare à la ville sont devenus rares. Il leur a été accordé un trimestre pour se mettre en règle. Ils doivent en outre, conformément à une délibération de 2002, peindre leurs taxis en vert et s’octroyer le logo distinctif. Au cours d’une rencontre le 21 mai avec le SG, les propriétaires de taxis lui ont notifié la difficulté de pouvoir honorer toutes ces obligations dans le bref délai. Mais le SG a signifié qu’ils ont plutôt intérêt à le faire.


Mgr Justin Kientéga, 5e évêque de Ouahigouya

Le diocèse de Ouahigouya et toute l’Eglise-famille de Dieu au Burkina seront en action de grâce ce week-end. En effet, l’intronisation du 5e évêque du diocèse de Ouahigouya aura lieu ce samedi 29 mai 2010 à partir de 8h00 à la Cathédrale Christ Roi de l’Univers de Ouahigouya. L’élu est Mgr Justin Kientéga, natif de Pella dans le diocèse de Koudougou.


L’UNIR/PS outille ses militants

L’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR /PS) a initié du 21 mai au 23 mai 2010 une formation de 72 heures à l’endroit d’une trentaine de ses militants sur ce que doit être le rôle du conseiller dans le développement local.


OSEP à Nako : Kouténa s’adjuge le trophée

Les activités entrant dans le cadre de l’Organisation du sport à l’école primaire (OSEP) ont connu la finale de football le 22 mai 2010. Elle a mis aux prises l’école de Kouténa à celle de Komon. La première est sortie victorieuse en battant son adversaire par un but à zéro et a remporté le trophée. Cette année, c’est Blaise Palé qui a parrainé cette fête sportive à l’école primaire de ladite Circonscription d’éducation de base (CEB) dirigée par Sylvain Somda.


Magistrature : le SAMAB en congrès

"L’unité syndicale pour quoi faire ? " Voilà une question à laquelle trouveront des réponses les membres du Syndicat autonome des magistrats burkinabè (SAMAB) lors de leur 8e congrès ordinaire. Ils palabreront ce 28 mai à Ouagadougou sous les toits de la salle d’audience de la Cour de cassation et du Conseil d’Etat.


Concours de plaidoirie : Ouaga 2 n°1 première !

Le Pr. Luc Marius Ibriga, Thomas Ouédraogo et Abdoul-Karim Saïdou ont décidé de hisser la cellule Ouaga 2 n°1 du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) à la première place de la 2e édition du concours de plaidoirie. C’était le 22 mai 2010 à l’amphi A de l’UFR/SJP de l’Université de Ouagadougou. Le sujet soumis cette année à l’appréciation des cellules était : "Les mécanismes du contrôle citoyen au Burkina Faso : fondement et effectivité."

Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s