RESULTATS DU 4E RECENSEMENT DEMOGRAPHIQUE : 28 millions de Burkinabè en 2030

Le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamb Le mardi 1er juin 2010 à JPEG - 13.9 koOuagadougou, l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) a procédé à la dissémination des rapports d’analyses thématiques des résultats du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) effectué en 2006. Présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba, cette cérémonie de dissémination constitue la dernière étape dudit recensement, quatrième du genre.

jeudi 3 juin 2010, page visitée 11 fois

Par décret du 19 juillet 2005, le gouvernement burkinabè avait institué l’organisation d’un quatrième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) en décembre 2006.

Le dénombrement a permis de compter la population sur toute l’étendue du territoire national et de recueillir ses principales caractéristiques. L’objectif visé par une telle opération était d’obtenir des informations chiffrées récentes, fiables et suffisamment détaillées sur les caractéristiques socio-économiques de la population. D’un coût global de près de 8 100 000 000 F CFA financé à hauteur de 76, 3% par le budget national, le RGPH a fourni des résultats définitifs qui ont été publiés en novembre 2008. Ces résultats ont fait l’objet d’une analyse et 16 rapports ont été produits. C’est dans ce cadre que l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) a procédé le mardi 1er juin dernier à la dissémination desdits rapports. La cérémonie a été présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Lucien Marie Noël Bembamba.

Après avoir remercié toute la population burkinabè pour le temps qu’elle a bien voulu consacrer à répondre au questionnaire du recensement, il a fait remarquer que ces rapports ont pour but de mettre à la disposition des utilisateurs nationaux et internationaux des éléments sur les problématiques et les défis qu’engendre l’évolution démographique. A cet effet et selon les rapports d’analyses thématiques issus du recensement, la population du Burkina Faso en 2006 était établie à 14 017 262 habitants, composés de 48,3% d’hommes et 51,7% de femmes, soit un rapport de 93 hommes pour 100 femmes. La région du Centre est la plus peuplée avec 12,3% de l’ensemble de la population. En revanche, celle des Cascades est la moins peuplée avec 3,8%.

En outre, la population est jeune en ce que 50% des habitants ont moins de 16 ans et les personnes âgées de moins de 20 ans représentent 57% de l’ensemble. La moyenne d’âge de cette population serait donc de 21,8%. Par ailleurs, entre 1996 et 2006, la population du Burkina Faso aurait connu un accroissement annuel moyen de 3,1%. Par conséquent à ce rythme, elle doublerait d’ici 2030. Pour Lucien Marie Noël Bembamba, ces résultats sont préoccupants, mais il indique cependant que les enseignements tirés de ce recensement vont permettre au gouvernement de mieux planifier le développement des entités décentralisées et de mesurer les progrès réalisés dans la mise en oeuvre du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP).

Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s