Journée « portes ouvertes » du Premier ministère : Démystifier l’ex-palais de Koulouba

Une première. Le Premier ministère du Burkina Faso a grandement ouvert ses portes au public le samedi 12 juin 2010 à l’occasion du troisième anniversaire du gouvernement. Objectif : démystifier le bâtiment de Koulouba qui abritait la présidence du Faso jusqu’en 2008. Le public ne s’est pas prié pour faire le déplacement.

L’accès aux services du premier ministère est soumis à un rendez-vous préalable. Mais cette règle a été dérogée ce 12 juin 2010. Tous pouvaient y accéder sans aucun protocole. A la faveur du troisième anniversaire du gouvernement Tertius Zongo, une journée « portes ouvertes » a été organisé par cette institution. Jusqu’à 14h, le public a avait accès à tous les services du Premier ministère. Mieux, le bureau du Premier ministre était grandement ouvert aux visiteurs. Ce bureau était occupé par le chef de l’Etat jusqu’en 2008 avant que celui-ci n’emménage à Kossyam à Ouaga 2000.

JPEG - 80.8 ko
Photo de famille avec le public dans le bureau du Premier ministre

Une aubaine pour les curieux. Ils étaient plusieurs centaines de burkinabè à prendre d’assaut ce bâtiment mythique. Dans son bureau, le chef du gouvernement a répondu à toutes les questions des visiteurs dans une ambiance conviviale. Nombre d’entre eux ont saisi l’occasion pour faire des photos avec le Premier ministre car ils n’ont pas cette occasion tous les jours. Ce qui est sûr, cette journée a été positivement appréciée par le public. En plus du bureau de Tertius Zongo, c’est l’ex-salle du conseil des ministres qui suscitait la curiosité.

L’actuel siège du Premier ministère a été construit à la fin des années 1940 et officiellement inauguré le 21 juin 1951. Il a été occupé de 1950 à 1958 par les gouverneurs coloniaux de la Haute Volta, de 1958 à 2008 par les présidents de la Haute Volta indépendante et du Burkina Faso. Ce bâtiment a été maintes fois réhabilité entrainant des modifications de son architecture initiale. D’abord en 1960-1961 par Maurice Yaméogo, premier président de la Haute Volta, puis en 1995 par Blaise Compaoré (actuel président du Faso) à la faveur du sommet France-Afrique. En 2008, de nouveaux travaux de réhabilitation sont engagés afin de le destiner au Premier ministère avec le déménagement des services de la présidence au palais de Kossyam. En mi- juin 2009, les services centraux du premier ministère quittent l’ancien bâtiment sis avenue du Pr Ki-Zerbo pour rejoindre les locaux réhabilités. Mais jusque là, l’ex-palais de Koulouba suscite toujours de la curiosité et reste très mythique pour la population. Il convient donc de le démystifier. Cela passe par des actions de visibilité comme cette journée porte ouverte.

Pour plus de visibilité, les services rattachés du premier ministère ont saisi l’occasion pour exposer et surtout expliquer leurs actions au public. Une initiative à rééditer selon les commentaires du public. Mais il faudrait aussi revoir le temps qui a semblé très court. Jusqu’à 14h, heure de clôture de la journée, le public était toujours sur les lieux. La transparence dans la gouvernance passe aussi par l’ouverture au public. Vivement que ces journées se poursuivent. Peut-être que le public aura un jour le droit de visiter le bureau du chef de l’Etat. Ce n’est plus si utopique de l’espérer.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s