CONFIDENCES DU WEEK-END :

Pourquoi "Le Révolutionnaire" devient "Le Quotidien"

Le quotidien d’informations générales, "Le Révolutionnaire", répond dès ce lundi à un autre nom : "Le Quotidien". Les raisons qui ont engendré ce changement nichent dans l’avis des actuels et potentiels partenaires du journal. Ces derniers estiment en effet que cette appellation est "tendacieuse" et hésitent à voir leur nom ou leur personne y être associé. D’où cette nouvelle direction par les chauffeurs de la locomotive du canard.


BAC 2010 : 42 790 candidats en lice

42 790 candidats prendront part à la session 2010 du baccalauréat. Répartis dans 181 jurys logés dans 85 centres sur toute l’étendue du territoire, ils se mesureront aux différentes épreuves dès ce lundi 21 juin. Les amazones représentent 36,42% de l’effectif total de cette armée de potentiels bacheliers. Côté argent, l’organisation du bac 2010 coûtera 1 386 399 000 F CFA à l’Etat, dont 60% est consacré aux indemnités diverses servies aux acteurs de l’examen, dont sont bien sûr exclus les examinés !


Des pesticides non autorisés sont entrés au Burkina

Depuis environ une semaine, une affaire de pesticides non autorisés commence à faire grand bruit à Ouagadougou. En effet, le ministère de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques aurait passé une commande de pesticides auprès d’une tierce personne. Cette dernière qui, selon nos sources, n’aurait ni agrément d’importation de pesticides, ni autorisation préalable de commande, a importé lesdits produits de la Chine. Les pesticides ont ainsi transité par le port de Tema (Ghana) et passé la frontière où l’importateur a déclaré que ce sont des désinfectants.

C’est à Ouagadougou que les choses vont commencer à se gâter. Au moment où l’importateur était sur le point de faire sortir ses produits de la douane, il a été découvert que ce sont des pesticides non homologués. Ils ne figurent pas sur la liste des pesticides autorisés au Burkina par la Commission nationale de contrôle des pesticides. Malgré tout, l’intéressé, qui semble avoir des entrées, fait des mains et des pieds pour faire sortir les produits afin de les livrer à qui de droit et aurait même, apprend-on, présenté des documents qui autorisent l’importation de ces pesticides non homologués. On se rappelle qu’en 2009 à Bobo Dioulasso, un opérateur économique, qui a un agrément d’importer, a fait entrer des pesticides non homologués. Mais le ministère de l’Agriculture avait délivré un refus d’importer et la douane avait fait ressortir ces produits du Burkina. On attend de voir si la même attitude sera obervée concernant ces pesticides à polémique qui dorment actuellement sur le territoire burkinabè.


La population de Dédougou mécontente de Telmob

Pas très contents, les abonnés du réseau de téléphonie mobile Telmob de Dédougou. Un groupe d’abonnés le fait savoir à travers ce billet.

"Premier réseau cellulaire, Telmob est le dernier des réseaux dans la commune de Dédougou, dans le Mouhoun. En effet, les abonnés Telmob depuis un certain temps sont très mécontents. Ils ne peuvent pas faire 48 heures sans perdre le réseau. Ils sont souvent privés de communication pendant 24 heures et même 48 heures. (…) De même, les bonus, à la grande stupéfaction des abonnés, se consument comme un feu de paille. Vivement que les responsables de Telmob corrigent cette situation au plus vite au risque de perdre leurs clients de la commune de Dédougou."


Congrès extraordinaire du PAREN le 26 juin

Le 26 juin 2010, le Parti de la renaissance nationale (PAREN) débute à 9h un congrès extraordinaire. Dans la perspective des prochaines consultations électorales, les militants du parti discuteront autour de la candidature du Pr Laurent Bado au scrutin du 21 novembre 2010, de la restructuration du parti, de la mobilisation des fonds et d’une relecture des textes. Toutes ces discussions sont supposées finir le dimanche 27 juin 2010 à 10h30 à l’espace culturel Gambidi au secteur 28. C’est-à-dire, là où elles auront commencé.


Apprendre le bissa en vacances

La Sous-commission nationale de la langue bissa organise du 27 juillet au 8 août 2010 à Zabré, une colonie de vacances. Les bénéficiaires sont les enfants de 10 à 15 ans. Outre la visite de sites touristiques, la sous-commission proposera aux jeunes gens de les initier au parler et à l’écrit de la langue bissa.


Luis Gomes Sambo au Burkina

Arrivé dans la soirée du 16 juin 2010, Dr Luis Gomes Sambo, Directeur régional de l’OMS pour la région Afrique, effectue une visite de travail au Burkina Faso sur invitation du chef de l’Etat Blaise Compaoré. Le programme du Dr Sambo prévoit sa participation au Forum panafricain des meilleures pratiques de TIC, des séries d’entretien avec les responsables du département de la Santé au Burkina, qui seront matérialisées par des visites de terrain à l’intérieur du pays. Le Directeur régional de l’OMS pour la région Afrique profitera en outre de son séjour pour échanger, lors de séances de travail, avec le personnel et les responsables du Bureau de la représentation pour le Burkina, avec l’équipe sous- régionale basée à Ouagadougou de même que celle du Programme APOC et du MDSC.

Le Pays

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s