Koumi : 48 nouveaux diacres pour l’évangélisation

La clôture du jubilé d’albâtre (75 ans) du Grand Séminaire Saint Pierre Claver de Koumi est intervenue le samedi 19 juin 2010 à Koumi, à une trentaine de kilomètres de Bobo- Dioulasso. La messe d’action de grâce a été présidée par le Nonce Apostolique, SE Mgr Vito RALLO, en compagnie de l’ensemble des évêques de la Conférence Episcopale Burkina Niger.

La clôture du jubilé s’est faite par l’ordination diaconale de 48 grands séminaristes. Le Nonce Apostolique leur a imposé les mains et les a envoyés pour annoncer et vivre l’Evangile du Salut. Le Secrétaire Exécutif National de l’OCADES Caritas Burkina, le Père Isidore OUEDRAOGO a effectué le déplacement de Koumi.

« 75 ans de Grâces à Koumi, jubilons en Dieu et avançons au large ». Tel était le thème du jubilé d’albâtre du Grand séminaire de koumi (GSK). Il a été ouvert le 15 novembre 2008 à Pabré à travers une messe d’action de grâce. Le choix du petit séminaire de Pabré pour le lancement des activités jubilaires constituait un retour aux sources car avant d’être délocalisé à Koumi, dans le diocèse de Bobo-Dioulasso, le grand séminaire était implanté à Pabré de 1933 à 1935.

Après le lancement, il y a eu plusieurs activités s’inscrivant toujours dans la logique de ce grand évènement (Conférences, Assemblée Générale de la Fraternité Sacerdotale Burkina-Niger, Jubilé de la vie religieuse…).

Le 19 juin 2010, c’était la clôture du jubilé. L’occasion était toute belle pour rendre grâce à Dieu. L’ordination diaconale des 48 grands séminaristes participe de cette action de grâce. Les nouveaux diacres proviennent du Grand Séminaire Saint Pierre Saint Paul de Wayalghin (Ouagadougou), du Grand Séminaire de Koumi et du Grand Séminaire de Samaya au Mali.

C’est le Nonce Apostolique, SE Mgr Vito RALLO qui leur a imposé les mains et qui les a envoyés en mission. Celle d’être des pécheurs d’hommes. Tout en leur souhaitant un ministère plein et fécond, il a également salué la vitalité et la générosité de l’Eglise Famille Burkina-Niger.

Dans le même esprit, Mgr Séraphin François ROUAMBA, Archevêque de Koupéla, Président de la CEBN, s’est réjouit du « oui franc et solennel » des nouveaux diacres. Il a exhorté les jeunes à suivre leurs traces et a invité tout le peuple de Dieu a favorisé l’éclosion et le cheminement des vocations sacerdotales.

Pour le recteur du GSK, l’Abbé hilaire HIEN, le 75è anniversaire constitue un catalyseur pour relever de plus grands défis. Il a exprimé sa gratitude à tous ceux qui ont apporté un soutien, de quelque nature que ce soit, à la réussite du jubilé d’albâtre.

Les jeunes diacres pour leur part ont remercié leurs formateurs pour le dévouement et l’abnégation dont ils ont fait montre dans leur encadrement. Ils se sont surtout recommandés aux prières de toute la communauté pour pouvoir remplir fidèlement la mission qu’ils ont reçue.

A l’ouverture du jubilé le 15 novembre 2008, 91 grands séminaristes ont redit avec conviction leur engagement sur le chemin du sacerdoce. Ainsi, onze ont fait l’admissio ou prise de soutane, cinquante-cinq (55) ont été faits lecteurs pour annoncer la Bonne Nouvelle du Salut. L’acolytat a été accordé à 25 séminaristes. A la clôture, 48 jeunes ont été faits diacres. Ils méritent tout le soutien pour aller jusqu’au Sacrement de l’Ordre.

Arsène Flavien BATIONO (flavien.b@ocadesburkina.org)
Chargé de Communication et de Plaidoyer
OCADES Caritas Burkina
http://www.ocadesburkina.org

Voir en ligne : Egliseduburkina.org

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s