STRUCTURES EPINGLEES PAR L’ASCE ET LES ITS : Plus de 2 milliards de F CFA à recouvrer

Le contrôleur général d’Etat, Henri Bruno Bessin a animé une conférence de presse le mercredi 16 juin dernier à Ouaga pour donner les détails du rapport d’activités 2009 de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE).

Cette fois, la curiosité des journalistes a été satisfaite. Après la remise officielle du rapport au Président du Faso, le 15 juin 2010, ils ont pu poser les questions sur « les gros poissons » épinglés par l’ASCE. En tout cas, pour Henri Bruno Bessin, il n y a pas de petits ou de gros poissons. Tous ceux qui se sont rendus coupables de malversations doivent être inquiétés. Selon le bilan des activités de l’année 2009, l’ASCE a exécuté 15 contrôles de régularité et de performance ainsi que 4 contrôles d’utilisation des véhicules de l’Etat. Elle a également contrôlé le respect des horaires dans les services à Ouagadougou et Bobo Dioulasso. L’ASCE a aussi exploité 111 rapports des Inspections techniques des services (ITS) reçus en 2008 et 275 rapports reçus en 2009.

En ce qui concerne le rapport de l’ASCE 2009, 4 structures ont été épinglées pour des cas de détournements de fonds et/ou manquants de caisse, absence de pièces justificatives de dépenses et autres malversations dont le total se chiffre à plus de 433 millions de F CFA. L’ONG Espace international Colin Powell pour le Sahel (EICPS) tient le haut du pavé avec un total à recouvrer de plus de 344 millions de F CFA. Les responsables de cette structure, au lieu de construire des forages, s’en mettaient plein les poches en vendant du fer et du ciment importé avec des exonérations douanières. Au PDDEB, il faut recouvrer 9 millions, au centre hospitalier universitaire Sanou Souro, 62 millions et à la Commission de l’informatique et des libertés, 17 millions de F CFA.

Les rapports des inspections techniques des services (ITS) en 2009 ont concerné des dizaines de structures dans tout le Burkina et le total à recouvrer est de plus de un milliard 750 millions de F CFA. Au total, pour l’ensemble des malversations identifiées dans les rapports de l’ASCE et des ITS, le total des sommes à recouvrer est de plus de 2 milliards 100 millions de francs CFA. Le contrôleur général d’ Etat, Henri Bruno Bessin a aussi donné les détails aux journalistes sur les dossiers transmis à la justice (9 au total) : ONG « espace colin Powell pour le Sahel », le greffe central de la Cour de cassation, la perception de l’ambassade du Burkina Faso en France, le Programme de réduction de la pauvreté au niveau communal (PRPC), le district sanitaire de Dandé, la commission d’attribution des marchés de la mairie de Banfora etc.

Dayang-ne-Wendé P. SILGA

Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s