Soirée de gala de l’UEMOA : L’intégration sous-régionale par la culture

Dans le cadre des commémorations des cinquantenaires de bon nombre d’Etat africains, l’UEMOA a initié une soirée culturelle pour magnifier l’intégration des peuples de ses pays membres. Le gala a eu lieu, ce samedi 26 juin 2010, à Ouagadougou.

« L’Afrique peut s’unir à travers sa culture », dixit l’égyptologue sénégalais Cheikh Anta Diop. C’est sans doute fort de cet état d’esprit que le président de la Commission de l’UEMOA, Soumaila Cissé, a initié la soirée culturelle musicale du samedi dernier.

Une façon pour M. Cissé de magnifier l’intégration des peuples et d’accompagner les pays membres de l’Union qui commémorent le cinquantenaire de leur indépendance. « L’intégration n’est pas que l’aspect économique. Elle est faite pour les hommes. Donc, si nous voulons nous développer, nous devons être ancrés dans nos cultures », a-t-il-dit.

C’est ainsi que tous les huit Etats membres ont été représentés par des artistes de renom. Zeynab Abibou du Bénin, Aïcha Koné de la Côte d’Ivoire, Sambala Canuté de la Guinée-Bissau, Oumou Sangaré, du Mali, Coumba Gawlo du Sénégal, Jimi Hope, du Togo, le groupe Sogha, du Niger, Bil Aka Kora, Améty Meria, Smockey, du Burkina Faso. Ils ont tous été accompagnés par l’orchestre Standard de Tounkagouna du maestro Boncana Maïga.

Le rappeur burkinabè Smockey a donné le ton avec sa chanson « 50 ans, 2 dépendances », un titre de son dernier album. Avec ce titre évocateur, Smockey, à travers ses propos, se demande ce sur quoi les Etats africains se basent pour célébrer 50 ans d’indépendance. Le « faro-faro » (distribution de billets de banque) a commencé lorsque la diva Aïcha Koné est apparue sur le podium. Quant à la cantatrice malienne, Oumou Sangaré, avec sa mélodieuse voix, elle a eu le mérite d’enlever quelques pas de danse à l’épouse du chef de l’Etat, Chantal Compaoré.

Mme Chantal Compaoré a affirmé soutenir cette initiative du président de l’UEMOA qui permet aux peuples de croire à un meilleur avenir. Cette soirée a été une opportunité de montrer aux uns et aux autres le chemin parcouru par l’Union. Ainsi, pour Soumaila Cissé, en 16 ans d’existence, sa structure a atteint sa maturité. « Pendant 16 ans , nous avons rattrapé beaucoup de retards. Il y a eu des reformes sur le plan économique.

Aussi, des routes et des centres de santé ont été réalisés », a expliqué M. Cissé. La soirée prévue pour débuter à 20h a finalement commencé à 21h 47mn. Mais cela n’a pas empêché les communautés des pays de l’espace qui se sont déplacées massivement pour la circonstance, d’être satisfaites après le coup de 1h 30mn du matin, heure à laquelle le gala a pris fin. « Nous avons diverses cultures dans l’espace UEMOA. Et cette soirée nous a permis de découvrir cette richesse culturelle que nous possédons. J’ai vraiment été satisfait », a témoigné un spectateur, Job Ouédraogo.

Le Ghana a été "l’invité-surprise" de la soirée avec sa qualification aux quarts de finale de la Coupe du monde. Parce que les uns et les autres ont pu suivre les dernières 10 mn de la prolongation de la rencontre Etats-Unis/ Ghana sur des écrans géants. La salle vibrait au rythme des actions des joueurs sur le terrain. Au coup de sifflet final, des cris de joie et de soulagement ont retenti de partout.

Steven Ozias Kiemtoré (kizozias@yahoo.fr)

Sidwaya

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s