Pontificat de Benoît XVI : Une messe pour soutenir le Pape

L’Eglise catholique a célébré le cinquième anniversaire du pontificat du Pape Benoît XVI en différé, le 27 juin 2010, par une messe, à la cathédrale de l’Immaculée Conception de Ouagadougou.

« Sommes-nous encore confiants pour tout risquer à la suite de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, le ressuscité ? », question que semblait imposer la lithurgie à l’assemblée en méditation pendant la messe dite à l’occasion du 5e anniversaire du pontificat de Benoît XVI.

C’était le 27 juin 2010, 13e dimanche du temps ordinaire. Les textes bibliques invitaient les fidèles catholiques à reconnaître leur vocation de baptisés et à accepter d’annoncer l’Evangile, à l’exemple de l’Apôtre Saint Paul qui disait « Malheur à moi, si je n’annonce pas la parole du Seigneur ».

Il s’est agi particulièrement, d’exhorter les fidèles à tout abandonner pour suivre et servir le Christ sans regarder en arrière. En effet, les textes liturgiques ont mis l’accent sur la consécration du prophète Elisée. Celui-ci avait presque fini de labourer son champ à l’aide de deux bœufs lorsque son maître, le prophète Elie, lui fit comprendre par un geste (en jetant son manteau sur lui) qu’il était temps de servir Dieu.

Sans hésiter, Elisée sacrifia les deux bœufs et les donna à manger au peuple, abandonna son champ et alla servir le Seigneur à la place de son maître Elie, alors très fatigué.

Le représentant du Pape, le Nonce apostolique de l’Eglise-Famille de Dieu Burkina-Niger, Vito Rallo, a apprécié le dévouement des fidèles et leur participation massive à cette messe. Il est celui qui a eu l’initiative de la célébration de la messe du cinquième anniversaire du Pape Benoît XVI. « Nous prions pour lui, pour sa santé, afin que Dieu lui donne le courage et la force nécessaires pour sa mission, à savoir conduire le troupeau du Christ, comme l’ont fait les autres papes, à la suite de Saint Pierre à qui le Christ a confié son Eglise », a-t-il souligné.

Le nonce apostolique a ajouté que la vie chrétienne est celle de la liberté et de la charité qui se met au service des autres sous la mouvance du Saint-Esprit. Il a été aussi, question de confier à la divine miséricorde les chrétiens persécutés, ceux qui souffrent, les blessés, les prisonniers, les malades, entre autres intentions de prières, y compris une demande d’aide à Dieu pour l’organisation du congrès de l’Union catholique de la presse africaine l’UCAP en septembre prochain.

L’archevêque de Koupèla, Mgr Séraphin Rouamba, a traduit sa reconnaissance au nonce apostolique pour sa présence à cette messe. Il a particulièrement exhorté les fidèles à lutter contre les forces du mal en choisissant toujours de faire le bien.

« Nous combattons avec le Christ et nous comprenons les exigences de l’heure. La purification de l’Eglise doit se faire continuellement », a-t-il soutenu. Il a expliqué que les tendances de la chair s’opposent à celles de l’esprit et vice-versa. Il estime de ce fait, qu’il revient aux chrétiens de mener le bon combat et qu’il faut également prier pour que le Seigneur rende plus fécond le ministère du pape Benoît XVI.

Aimée Florentine KABORE

Sidwaya

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s