Centre médical Paul VI : La pédiatrie ouvre officiellement ses portes

Le Centre médical avec antenne chirurgicale Paul VI (CMA) a ouvert, samedi 3 juillet 2010, officiellement sa pédiatrie et posé la première pierre pour la réhabilitation et l’extension de son unité d’hospitalisation pour adultes du service des urgences médicales.

Le Centre médical avec antenne chirurgicale Paul VI (CMA) a abrité, samedi 3 avril 2010, une double cérémonie : l’ouverture officielle de la pédiatrie, plus la bénédiction du nouveau pavillon dudit service et la pose de la première pierre pour la réhabilitation et l’extension de l’unité d’hospitalisation des adultes du service des urgences médicales. Ces deux événements ont été présidés par le Nonce apostolique Burkina-Niger, Monseigneur Vito Rallo et l’archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Ouagadougou, Monseigneur Philippe Ouédraogo.

Le service de pédiatrie du CMA Paul VI qui n’a vu le jour que le 1er mars 2010, comprend trois unités. L’unité d’hospitalisation, nouvellement créée, avec une capacité d’accueil de trente lits. L’unité de consultations nourrissons sains assurant également les vaccinations qui est fonctionnelle depuis 1989. L’unité du Centre de récupération et d’éducation nutritionnelle (CREN) qui a vu le jour en 1989 également.

En quatre mois d’existence, la pédiatrie du CMA Paul VI a hospitalisé, selon le directeur général de l’institution, Joseph Yanogo, 372 enfants avec une durée moyenne d’hospitalisation de trois jours et 2673 consultations d’infirmiers. Le service des urgences médicales, lui, hospitalise 300 à 400 malades par mois avec 400 à 500 consultations de médecins et 1000 à 1250 consultations d’infirmiers.

Un projet né de la rencontre d’amis

Le nouveau pavillon de la pédiatrie qui a coûté environ 24 millions de F CFA dont 11 millions pour l’équipement, a une capacité d’accueil de 7 lits. Il a été baptisé au nom de Mme Antonietta Contu Deroma, la mère de celui grâce à qui le projet a vu le jour, Maître Pino Deroma, éminent avocat italien. L’idée de réaliser le nouveau pavillon est né lors du séjour du professeur Giusseppe Fabrizi à Ouagadougou, il y a 16 mois.

Celui-ci ayant visité le CMA Paul VI est reparti avec en tête ce projet. Mais les réalités économiques de l’association à but non lucratif, l’Arcabaleno onlus de Mazara del Vallo, qu’il dirige ne lui permettaient pas de concrétiser le projet. Sa rencontre avec Maître Pino Deroma lors d’une réunion d’amis lui donnera l’occasion. "Maître Deroma mis au courant du projet, m’a approché et m’a dit : professeur, ne vous préoccupez plus de ce projet. Parce qu’à partir de maintenant c’est mon projet.

C’est ma façon de dire merci à la vie pour un immense don reçu et que, d’une certaine façon je voudrais rendre…", a expliqué le professeur Fabrizi, présent à la cérémonie. Guéri d’une maladie très grave grâce à la transplantation de foie offert par un jeune donateur resté inconnu, Maître Pino Deroma estime, selon le professeur Fabrizi, que les enfants doivent être soignés avec plus d’amour que les autres malades.

L’archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Ouagadougou, Monseigneur Philippe Ouédraogo, faisant sien ce proverbe burkinabè qui dit que le handicapé physique se doit de dire merci à celui qui l’a aidé à se hisser sur le rônier, n’a pas tari de reconnaissance à l’endroit de tous ceux qui ont contribué à la concrétisation du projet.

Au Nonce apostolique, un des artisans du projet, il a dit "merci d’être pour nous le bon samaritain de l’évangile, toujours prompt à donner non seulement de sa personne mais aussi à susciter l’intérêt et la générosité de nombreux amis et partenaires en faveur de nos populations démunies…". Il a demandé au professeur Fabrizi de traduire la reconnaissance de l’Eglise Famille de Dieu et de celle de toutes les populations bénéficiaires des services du CMA Paul VI aux généreux donateurs.

"Soyez notre voix et notre cœur auprès de Maître Pino Deroma et tous les amis, partenaires connus ou anonymes. Merci pour votre généreuse solidarité qui a permis la réalisation de la belle infrastructure de pédiatrie au service de la vie.

Nous prions le seigneur pour vous et nous le supplions de continuer à vous soutenir pour être constamment les grands rêveurs et artisans de la solidarité et de l’Amour en vue de faire de notre monde, un monde plus beau, plus digne de Dieu et plus digne des hommes…", a dit l’archevêque à l’endroit du professeur.

Pour le Nonce apostolique, président du CMA Paul VI, le nouveau pavillon de la pédiatrie est le fruit, de l’initiative du professeur Giusseppe Fabrizi président de l’Association internationale de dermatologie pédiatrique, qui, à travers son association, soutient les Nonces apostoliques pour des œuvres de charité et de solidarité au profit des pays pauvres.

"Nous avons la joie de voir aujourd’hui la concrétisation de ce pavillon pédiatrique dédié à Mme Antonietta Contu Deroma, la mère de Maître Pino Deroma qui a montré un exemple de générosité en aidant toujours les personnes se trouvant dans le besoin. Nous avons voulu réaliser ce projet en faveur des enfants qui, parmi les pauvres sont les plus pauvres, ont besoin d’être aidés par tous…", a souligné le Nonce apostolique.

Etienne NASSA (paratena@yahoo.fr)

Sidwaya

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s