Une partie de Ouaga 2000 se trouve dans une zone inondable

Une partie du quartier de Ouaga 2000 se retrouve dans les zones inondables de Ouagadougou. C’est ce que révèlent les travaux de délimitation de ces zones réalisés par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme. Le palais présidentiel de Kosyam est également traversé par l’un des marigots de la ville. Une équipe gouvernementale, accompagnée du gouverneur de la région du Centre, Boureima Bougouma, du maire de Ouagadougou, Simon Compaoré et des maires d’arrondissement, a effectué une visite ce vendredi 2 juillet 2010 dans ces parties submersibles de Ouagadougou.

Les travaux d’aménagement des zones inondables concernent tous les 5 arrondissements de la ville de Ouagadougou. Sur le terrain, des bornes délimitant les parties concernées ont déjà poussé du sol. Dans l’arrondissement de Baskuy, plus précisément dans le quartier Paspanga et à Lanoa Yiri, localité située sur la route de Pô, les membres du gouvernement ont pu constater de visu l’avancement des travaux de bornage des zones inondables.

Au total, 7 secteurs de la ville de Ouagadougou sont touchés par l’opération. Pour l’instant la superficie de ces zones n’est pas encore connue, selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Vincent Dabilgou. Etant encore au début de l’opération, le ministre Dabilgou a indiqué que des études seront menées afin de décider du sort des occupants de ces zones très proches des barrages (moins de 200 mètres), déterminer le coût du projet et les réalisations qui seront faites sur les espaces qui seront dégagés. Mais d’ores et déjà, il a révélé que ces espaces sont déclarés d’utilité publique et n’y seront réalisées que des infrastructures telles des jardins ou des espaces de jeu pour enfants, etc.

Le maire Simon Compaoré a pour sa part rassuré les membres du gouvernement que les habitants des zones à risque sont déjà avertis qu’ils vont devoir quitter ces zones. « Dès le lendemain du 1er septembre, nous avons informé les habitants des bas-fonds de s’apprêter à partir car ces zones ne doivent pas être habitées », a indiqué le bourgmestre de la ville de Ouagadougou.

L’opération concerne les riverains des barrages n°1, 2 et 3 de Ouagadougou. Elle prend également en compte les riverains des marigots de Tanghin, Tampouy, Kossodo, etc. Selon les techniciens qui pilotent les travaux, une partie du quartier Ouaga 2000 et du Palais présidentiel de Kosyam est traversée par un des cours d’eau. « Quand les études seront bien avancées, nous saurons ce qu’il faudra faire dans ces zones », a relevé le maire de Ouagadougou.

Jacques Théodore Balima

Fasozine

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s