Des élèves douaniers du Burkina en voyage d’étude en côte d’Ivoire

 

JPEG - 23.8 ko

Le RSF Badini et les élèves douaniers

Une délégation de l’Ecole Nationale des Douanes du Burkina a effectué du 11 au 19 juillet 2010, un voyage d’étude en Côte d’Ivoire. La délégation, composée de 46 élèves douaniers et de 8 encadreurs était conduite par Monsieur Nana Adama. Objectifs ce voyage : créer et entretenir de bons rapports entre administrations douanières et développer un partenariat Douane-entreprises.

Le voyage d’étude des élèves douaniers s’inscrit dans le cadre de l’exécution de leur programme d’activités pour l’année en cours. Selon le chef de délégation, ce déplacement en Côte d’Ivoire vise deux objectifs principaux :

- créer et entretenir un partenariat entre administrations douanières de la région en général et entre celles de la Côte d’Ivoire et du Burkina en particulier. Les administrations douanières pourront à travers leurs écoles de formation, susciter un brassage entre douaniers en vue de lutter efficacement contre la criminalité transfrontalière, faciliter la mise en œuvre des différents protocoles sur la libre circulation des personnes et des biens et enfin échanger les expériences en matière d’enseignement et de formation dans les écoles de douanes. Les écoles de formations pourront ainsi concevoir des programmes sur les procédures simplifiées et harmonisées pour faciliter les échanges et trouver le juste milieu entre nécessité du contrôle douanier et la facilitation.

JPEG - 25.8 ko
Le FSF Badini et les encadreurs

- développer le partenariat Douane-entreprises. Dans ce sens, la délégation a visité certaines unités industrielles. Ces visites ont permis un échange d’information entre élèves douaniers et le secteur privé. Elles ont également permis à la délégation de se familiariser avec les entreprises et de mieux comprendre le processus en amont, de fabrication et d’acheminement des produits à partir de la Côte d’Ivoire.

« La Douane burkinabè souhaite voir disparaître définitivement la méfiance qui caractérise ses relations avec les entreprises. Nous devons arriver à ne plus regarder les entreprises comme des fraudeuses potentielles et qu’elles ne nous regardent plus comme inquisiteurs », a soutenu le chef de délégation. Pour monsieur Nana Adama, s’il est vrai que la douane burkinabè a une grosse mission fiscale qui occulte souvent les autres aspects de leur travail, il n’en demeure pas moins que cette même douane met de plus en plus l’accent sur sa mission économique dont l’un des leviers les plus importants est d’accompagner le mieux possible les entreprises.

JPEG - 23 ko
Encadreurs et élèves de l’END lors de l’audience avec le Représentant Spécial du Facilitateur

Au cours de leur séjour, les membres de la délégation ont également échangé avec l’ambassadeur du Burkina en Côte d’Ivoire, Emile Ilboudo et le Représentant Spécial du Facilitateur, Boureima Badini. A l’issue de leur séjour, encadreurs et élèves de l’Ecole Nationale des Douanes se sont dit satisfaits de leur voyage d’étude en Côte d’Ivoire.

L’Ecole Nationale des Douanes du Burkina, créée en 1970, a formé 2.630 agents toutes catégories de grades confondues dont 189 étrangers venus de 7 pays africains. Elle abrite depuis 2005 le Centre Régional de Formation des Cadres des Douanes de la Région Afrique du Centre et de l’Ouest de l’Organisation Mondiale des Douanes.

Jean-Baptiste Ilboudo à Abidjan

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s