MPPSA Paix et Démocratie : “Blaise Compaoré, Prix Nobel de la paix 2011”(Niaba Léonard Boigny)

Le Mouvement panafricain de promotion et de soutien aux actions de paix et de démocratie (MPPSA Paix et Démocratie), en prélude à l’organisation de la cérémonie de distinction des chefs d’Etat et hautes personnalités africaines, a donné une conférence de presse le samedi 14 août 2010 à l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP). Et pour son président, Niaba Léonard Boigny, le chef de l’Etat burkinabè doit incontestablement être le Nobel de la paix 2011.

C’est une conférence de presse qui s’est transformée en conférence publique que le Mouvement de Niaba Léonard Boigny a servie aux hommes de médias et au public présent dans la salle de conférences de l’ISSP.

Le MPPSA Paix et Démocratie est une organisation créée en 2008 et dont le lancement officiel a eu lieu le 5 août 2009 à Abidjan. Selon son président (ivoirien), elle a pour but la promotion de la paix, de l’unité et de l’intégration africaine ; le renforcement des relations amicales et fraternelles entre le Burkina et la Côte d’Ivoire ; la promotion de la qualité et de l’excellence ; et la lutte contre la pauvreté.

Le 16 octobre prochain, elle organisera la journée de l’excellence africaine, pendant laquelle seront désignées 7 personnalités africaines dans 7 catégories dont notamment la préservation de la paix ; l’intégration ; la médiation ; le sport ; la culture ; etc. Et à entendre le conférencier, la personnalité de la paix africaine est toute trouvée, en la personne de Blaise Compaoré.

Pour lui, il faut reconnaître le mérite de l’homme grâce à qui, “le Burkina est devenu un lieu de pèlerinage pour tous les pays en quête de paix”. Selon M. Boigny, son organisation créée par de jeunes cadres africains, œuvre pour le rayonnement d’une Afrique unie ; c’est pourquoi pour eux, le seul parti en Afrique doit être le Rassemblement démocratique africain (RDA) ; eux qui se réclament pourtant apolitique.

Le MPPSA Paix et Démocratie regroupe 10 pays que sont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Bénin, le Togo, le Cameroun, la Guinée Equatoriale, le Niger et la RDC. A la question de savoir si une main politique invisible ne serait pas derrière le Mouvement, Niaba Léonard Boigny a répondu par la négative tout en reconnaissant le soutien de certaines autorités des pays membres.

En attendant le 16 octobre prochain pour connaître les différentes personnalités africaines de l’année, le Mouvement panafricain appelle solennellement Stockhölm pour que le Nobel de la paix revienne au locataire de Kosyam.

Pour lui, dans les différents pays africains, des monuments, des routes et des instituts doivent porter son nom et son modèle politique doit être enseigné dans les facultés de sciences politiques.

Mohamed Arnaud Ouédraogo

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s