Côte d’Ivoire : bientôt le retour des « poulets-bicyclettes »

 

Le gouvernement ivoirien a levé la mesure d’interdiction d’importation de volailles et produits dérivés du Burkina Faso, qui avait été adoptée après l’épidémie de la grippe aviaire déclarée dans les pays de la sous-région en 2006. C’est au terme d’une visite de travail de 4 jours à Abidjan du ministre burkinabè des Ressources animales, Sékou Bâ, que la nouvelle a été annoncée.

La mesure prend effet "immédiatement", selon l’agence Xinhua qui relaie la nouvelle. Et les deux pays, qui se sont engagés à intensifier leur coopération scientifique et technique en matière de lutte contre les maladies animales transfrontalières sont également tombés d’accord pour renforcer l’approvisionnement de la Côte d’Ivoire en animaux vivants et en viande du Burkina Faso, notamment pendant la fête de la Tabaski et les fêtes de fin d’année.

La Côte d’ivoire consomme 130 000 tonnes de viandes et d’abats par an, alors qu’elle n’en produit que 45 000 tonnes. Jusqu’en 2002, ce pays représentait environ 90% des exportations du Burkina Faso. Près de 37% de ces exportations ont été transférées vers le Ghana à la faveur de la crise militaro-politique ouverte en Côte d’Ivoire en septembre 2002.

wendonde

Fasozine

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s