Franck Zongo, un couturier très spécial

Mettre l’art du recyclage au service de la couture moderne. C’est le credo de Franck Zongo, créateur recycleur. Ce jeune burkinabè a déposé ses valises à Ivry-port en France, depuis 2000. Il accumule les podiums en Europe avec des sommités de la mode. A travers l’entretien qu’il a bien voulu accorder à Fasozine.com, il évoque sa passion pour la mode, ses projets pour le Burkina, et confie être émerveillé par le talent des stylistes modélistes du « pays des hommes intègres ».

Fasozine.com : Des études en architecture et finalement, vous vous retrouvez dans la mode…

Franck Zongo : De l’architecture à la mode, je crois qu’il n’y a avait qu’un pas à faire. Et je n’ai pas hésité un seul instant à le faire. Ainsi, au lieu de dessiner des immeubles, je dessine des vêtements. J’ai été plongé dans la mode depuis mon enfance. Ma mère est couturière. J’ai aussi fait des études d’art, ce qui m’a permis d’aiguiser mon esprit de créativité. J’essaye donc de concilier ce que j’ai appris en famille et mes connaissances théoriques. J’exerce actuellement mon activité dans la région parisienne. Je travaille beaucoup sur la récupération des vêtements. Je fais un style urbain, un style assez jeune. Je travaille aussi sur des défilés en Europe (Bruxelles, Copenhague, Paris). J’ai en projet de faire un défilé en Afrique en commençant par le Burkina Faso.

Vous avez une façon de vous habiller qui ne passe pas inaperçue …

Je suis ma propre vitrine, donc mon propre mannequin. Je porte toujours les vêtements que je confectionne. Cet accoutrement qui sort de l’ordinaire attire toujours le regard des gens à mon passage. C’est par ce biais que j’essaye de parler, de rencontrer et d’échanger avec les autres. Je fais des créations uniques qui entrent dans l’univers urbain. Je récupère les vêtements existants, les friperies, les vêtements de seconde main, les tissus, des matières des accessoires pour recréer d’autres vêtements. Je fais une sorte de recyclage des vêtements qui sont souvent destinés à la poubelle. Cela fait écolo en plus.

Un projet pour le Burkina ?

J’ai déjà une boutique à Paris, et cette année, j’ouvre une boutique à Copenhague. Je prospecte aussi à Ouagadougou. Je travaille actuellement à me faire connaître. Et si tout va bien je compte ouvrir une boutique à Ouagadougou, d’ici à fin 2011. J’ai plein de projets, pour l’Afrique, que je me garde de dévoiler maintenant.

Vous a avez, semble-t-il, partagé la scène avec des sommités de la mode…

Grâce à mes créations baptisées Zongo design, j’ai eu la chance de rencontrer Jean Paul Gaultier, Julie Berthe une Sud africaine installée à Paris. J’ai aussi eu la chance de travailler avec un des tops models de la collection Yves Saint Laurent, à Luxembourg.

Que pensez-vous de la mode au Burkina ?

J’ai vu des créations très abouties réalisées par des stylistes burkinabè. Ils sont pour la plupart très professionnels dans leurs démarches. J’ai été émerveillé par la qualité de ces créateurs. Et je vous assure que la mode à un avenir prometteur au Burkina.

Vous auriez un projet de création pour le cinquantenaire du Burkina…

J’avais en projet de créer une collection pour le cinquantenaire du Burkina. Cette collection allait porter sur l’évolution de la mode en Afrique durant les 50 dernières années, avec en vedette, le Faso dan fani. J’ai gardé une bonne image de ce tissu. Enfant, je voyais les gens le porter et c’étais vraiment beau. Je crois qu’il faut valoriser ce tissu fait en cotonnade

Joël Zoundi

Fasozine

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s