Place de la Nation à Ouagadougou : Un aménagement de démilitarisation ?

JPEG - 50.6 ko

Le monument de la Place de la Nation

En prélude à la célébration du cinquantenaire du Burkina Faso en décembre prochain, la Place de la Nation à Ouagadougou est en train de faire peau neuve. L’armée chargée de la maitrise d’ouvrage met véritablement le cœur à l’œuvre. A notre grande satisfaction. Car s’il y’a bien une place qui fait saliver n’importe quel aménageur à Ouagadougou, c’est bien la Place de la Nation, aboutissement de l’une des plus intéressantes perspectives urbaines de la ville.

Cette perspective qui prend source à la Pédiatrie Charles de Gaulle pour emprunter le Boulevard du même nom est un temps visuellement interrompue par le Premier Ministère puis par le Rond Point des Nations Unies. Mais on est toujours impatient de connaitre l’aboutissement de cette perspective lorsque…en y arrivant on découvre un totem : inaccessible, fermé toute l’année. Une Place de la Nation, inaccessible à la Nation, sauf à de très rares occasions(fêtes Musulmanes, concerts gratuits, etc.), comme une place forte, militarisée (non à cause de son voisinage constitué essentiellement d’équipements militaires appelés tôt ou tard à être délocalisés) mais à cause de ce caractère inaccessible, de ces chaines qui la ceinturent.

SUR LE PLAN URBANISTIQUE

Cette situation est paradoxale à plus d’un titre. Il faut brièvement rappeler que la place n’est pas qu’un vide entre des bâtiments mais un véritable espace public qui a, sous les ères, joué des fonctions essentielles : l’agora grec centre de grands débats, le forum romain plus festif, la place médiévale ou place des trois pouvoirs réunissant l’hôtel de ville, le marché et la cathédrale, etc. La place a donc toujours été un véritable espace de réunion, d’échanges, de réjouissance dans la ville. Aujourd’hui encore de nombreuses places font l’objet de concours internationaux et motivent les plus grands aménageurs. Dans le cas de la Place de la Nation, il s’agit d’un cas doublement paradoxal : il s’agit d’un fond de perspective non valorisé et d’une place sans fonction publique continue.

SUR LE PLAN SYMBOLIQUE

De la Place de la Révolution, elle est devenue Place de la Nation, tout comme le Burkina Faso est passé de régimes d’exception à un régime démocratique. Malheureusement la Place n’a toujours pas été démilitarisée et restituée à la Nation qui puisse la fréquenter de jour comme de nuit à l’image de places célèbres comme Jemâa el-Fna de Marrakech et bien d’autres. Le Burkina est différent de ces pays et c’est tant mieux : nous avons notre culture, notre histoire, nos rêves propres à nous. Mais une de fois de plus hélas, on a l’impression que la Place de la Nation ne relate rien de tout cela. Ou serait-ce la traduction d’un régime démocratique qui ne serait que de façade et garderait attachée avec des chaînes à l’image de cette place, la Nation entière ?

PEUT ETRE…

Peut être faut-il valoriser ce fond de perspective par une symbolique visible depuis les portes du Premier Ministère voire la Pédiatrie Charles de Gaulle. Peut être cet élément symbolique qui n’est pas forcement une tour aux couleurs nationales se pourrait cumuler des fonctions et être en même temps la rue marchande du FESPACO (grande vitrine du Burkina) et donc bénéficier à ce titre d’aménagements adéquats. Peut être également la Place de la Nation pourrait être une place marchande continuelle ou la Première place NTIC d’Afrique avec des spectacles, des écrans de projection solaires géants, une salle de distraction enterrée ou semi enterrée, etc. Dans tous les cas, une place piétonne riche de son histoire, aménagée comme telle avec la vocation première d’être accessible et fréquentable par la Nation dont elle porte le nom.

Lahousséni T. OUEDRAOGO,
Urbaniste

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s