INFIDELITE : Une femme prend son mari en flagrant délit

Pour qui en doutait encore, la fidélité, l’abstinence et la capote demeurent les meilleurs moyens pour être à l’abri du VIH/Sida en ce qui concerne en tout cas, la transmission par voie sexuelle. Ayant constaté son impuissance face aux deux premiers moyens de prévention, B.Z se résolut à choisir le troisième(le préservatif) mais de la mauvaise manière qui soit. La scène qui s’est déroulée dans la nuit du jeudi 2 septembre entre 20h et 22h au secteur 8 de Ouahigouya ,avait l’air d’un film western .Partie pour un mariage dans un village situé dans la banlieue Ouahigouyalaise, K.S, l’épouse de B.Z, ne devrait pas rentrer avant la matinée du vendredi 3 septembre.

Profitant de cette absence, B.Z tente une « tricherie ». Seulement, une chose est de tromper sa femme et une autre est de savoir choisir le moment et le lieu pour le faire. .B.Z ne trouva pas mieux de recevoir son « ex » qu’à domicile. Manque de pot pour lui, il n’avait pas de capote. Pour s’en procurer, il envoya son enfant de 5 ans chez le boutiquier d’à-côté.

Auparavant, il prit soin d’écrire sur un bout de papier : « Un paquet de condom », qu’il plie petitement, le fait empocher par son rejeton et lui recommanda de ne jamais le montrer à quelqu’un sauf au boutiquier. Ce qui fut fait. Mais au chemin de retour, l’unique enfant du couple reconnut, à sa grande surprise, sa maman dans la pénombre. L’enfant héla sa mère. Interloquée à son tour, celle-ci demanda à son enfant d’où il venait. Le petit lui raconta ce qu’il est sorti faire. Sa mère faillit tomber en syncope .

Elle se ressaisit, s’empresse de rejoindre le domicile sur la pointe des pieds et vit ce qu’elle ne devait pas voir : son mari et la "voleuse de mari" prêts à lui planter des cornes. Confus BZ tente des justificatifs qui ne tiennent pas du tout la route. A sa charge, madame exhibe les preuves accablantes avant de bondir sur sa rivale qu’elle roua de coups.

Dans le sauve-qui-peut, la « titulaire » terrasse la « suppléante » qui, dans la foulée, a pris ses jambes à son cou laissant ses chaussures (des tapettes). Quant à l’époux pris en flagrant délit d’infidélité, il a dû passé la nuit chez l’un de ses meilleurs amis. C’est ce dernier d’ailleurs qui a joué les médiateurs afin que son ami puisse regagner son foyer. Nous racontant elle-même sa mésaventure le 4 septembre dernier dans la soirée, Madame BZ nous a confié que le jeudi soir, elle avait fait un terrible cauchemar qui ne prédisait rien de bon pour son fils. C’est la raison pour laquelle elle est revenue avant la fin du mariage.

Hamed Nabalma.

Le Pays

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s