LE BURKINA FASO, 100 EME PAYS SUR 100 OU IL FAIT BON VIVRE ! OUI MAIS…

on s’approche de l’élection présidentielle et plus on ne parle du Burkina Faso que comme d’une nation aux portes des pays émergents. D’autres n’hésitent même pas à suggérer que nous y sommes déjà. C’est-y donc que nous allons rejoindre les pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) en même temps que l’Afrique du Sud ? On aimerait bien car on l’aime tous, notre Faso mais entre le désir et la réalité, il y a parfois un fossé.

Une étude du Newsweek vient de nous le rappeler en classant

100 ème le Burkina sur 100 pays sélectionnés où il ferait bon vivre.

Si ça choque, ça ne devrait pas nous décourager de continuer nos efforts pour parvenir au stade de pays émergent mais en gardant les pieds sur terre (nous sommes tout de même dans le peloton de queue au niveau du classement de l’Indice du Développement Humain –IDH- du PNUD !). Ce n’est pas apparemment ce qu’a choisi de faire le Professeur Mamoudou Dicko   qui a présenté ce classement à l’avantage de nos gouvernants.


Professeur Mamadou DICKO
(Photo Le Pays)

Les Internautes ont spontanément réagi. Il en a trouvé pour le soutenir : «Le Burkina Faso doit son actuelle position au niveau africain grâce au travail valeureux de l’ensemble des fils et filles du pays, et aussi grâce au leadership de son Excellence Blaise Compaoré. En effet, les Burkinabè doivent être fiers de l’émergence de notre pays par les différentes catalyses apportées par l’ensemble des acteurs mais aussi certainement grâce au succès incontestable du programme « Le progrès continu pour une société d’espérance » de Son Excellence Blaise Compaoré ».

Mais les Internautes, dans leur très grande majorité, n’ont pas manqué de critiquer sa vision de cette étude. Au professeur, qui suggérait que le Faso devait se féliciter d’être au nombre des pays retenus (même 100ème sur 100 !), imputant cette prouesse à Blaise Compaoré, ils lui ont dit qu’il en faisait trop. Ce n’est pas par la flatterie et en marchant sur l’éthique qu’on peut servir ainsi un poulain à une élection présidentielle. Sans compter que le Faso est loin d’être cet eldorado où coulent le miel et le lait. Morceaux choisis lu sur le Site du journal Le Pays où le point de vue de Mr Dicko a été publié : « Monsieur le Professeur, vous avez peut être oublier de préciser que c’est à Ouaga 2000 qu’il fait bon vivre.si non à Tanghin où j’habite il ne fait pas bon vivre. C’est pas évident qu’un habitant de Pilimpikou, de Kikidenie ou de Dori me dise le contraire ».

«Tiens ! Il fait mieux vivre au Burkina qu’en Côte d’Ivoire ?! Vite, allez annoncer la bonne nouvelle aux Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire »

«…le Burkina est le dernier de ces pays échantillonnés. En quoi cela est-il est motif de satisfaction pour mon pays ? Qu’est ce qui vous permet de dire que le ’le pays des hommes intègres’ est le 17e meilleur pays africain parmi les 53 Etats, où il fait bon vivre’ si les autres pays africains ne font pas partie de l’échantillon ? »

Sur le classement de Newsweek, peut-être que les journaux n’ont pas bien rendu son étude puisqu’il n’a pas été dit pourquoi le classement n’a concerné que 100 pays alors que le monde est composé de 192 Etats. On peut imaginer que les données n’ont pas été disponibles pour tous les pays. Ceci étant, Newsweek  a tout de même prêté le flanc car lorsqu’on considère les critères retenus (l’éducation, le système de santé, la qualité de vie, le dynamisme économique et l’environnement politique), tout de suite, on se demande pourquoi des pays bien mieux gérés, où manifestement il fait bon vivre, n’y figurent pas (Maurice, les Seychelles, Taiwan, le Cap-Vert, Maldives, Liban, Gabon, Bénin, Grenade, Bahamas…), ce qui donc fait perdre de sa crédibilité à l’étude. Par ailleurs, même à l’intérieur du classement, il y a à redire : par exemple, le Mexique, qui connaît une insécurité notoire avec des morts chaque jour que Dieu fait, est classé 45 ème ; Cuba, où la démocratie est un vain mot et où les gens se cherchent pour manger, est classé 50 ème. Le Burkina, dans ces conditions, aurait peut-être dû être encore mieux classé !

Au total, il ne fallait peut-être pas faire tout un raffut à propos de ce « business ». On n’a jamais vu de classements du genre qui aient fait l’unanimité ! Peut-on d’ailleurs quantifier le bonheur, la joie de vivre ? Des pays classés en tête comme la Suède, le Japon, sont des pays où il y a le plus de suicides ! Dans des pays très pauvres et classés en queue de peloton, on voit des gens qui ont l’air plus heureux que les résidents des pays riches. Alors, que l’on relativise quand on parle de ces classements, que les gens arrêtent de s’exciter !

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s