Les projets avancent à Dissin au Burkina Faso

Les projets avancent à Dissin au Burkina Faso

Prêts pour installer des cordons pierreux pour éviter l'érosion des sols.  Prêts pour installer des cordons pierreux pour éviter l’érosion des sols.

L’association AD3A, qui épaule l’ONG burkinabée, la Cidi, dans la région de Dissin,est retournée en Afrique. Un espace numérique, un atelier de métallerie, un journal ont été concrétisés.

« Tout s’est passé comme sur des roulettes », expliquent Didier Gardan et Damien Blouet, de l’association AD3A (Association d’aide au développement agricole et à l’autonomie de l’Afrique). Les étudiantes BTS communication de Saint-Lô, les professeurs pour l’espace numérique et l’atelier de métallerie, les jeunes des Segpa (Section d’enseignement adapté) de Granville se sont glissés dans la peau de gens du Nord venus donner un coup de main aux gens du Sud, sans coup férir.

« On récolte les fruits de graines que l’on a semées depuis quelques années. Tout est plus facile à organiser », s’étonneraient presque les deux complices. Résultat de l’expédition ? La sortie d’un journal, le 3e numéro d’Ici & Là-Bas, concocté sur place aux côtés de lycéens burkinabés : « Ils ont servi de guides à nos étudiantes journalistes en herbe qui ont bossé. On ne leur a rien passé. »

Tous les jours, elles ont alimenté le site Internet d’AD3A avec brèves et photos. Le journal, version burkinabé, sortira en fin d’année. « Il sera certainement plus pratique et technique que le nôtre », souligne Didier Gardan. Le trimestriel manchois mettra en avant toutes les actions menées à Dissin mêlant AD3A, conseil général de la Manche et la Cidi.

Informatique et Internettrès attendus

Au coeur du journal, le dossier rappellera ce qu’est la Cidi, les enjeux. « On trouvera des portraits, un développement sur la coopération entre nous, tel le projet d’alphabétisation obligatoire, avant de s’engager dans une formation proposée par la Cidi. »

Une coopération vérifiée de près par les douze élèves de Segpa, en aidant de jeunes burkinabés à installer des cordons pierreux dans les champs potagers scolaires, afin d’éviter le ravinement des sols. Leurs légumes permettent d’alimenter les cantines des écoles, afin d’éviter aux écoliers de sécher les cours pour aller chercher à manger dans la brousse, faute d’avoir été nourris depuis deux jours.

Du côté des adultes français, Patrick Voivenel a assuré la mise en route et la bonne marche de l’espace numérique doté de six postes d’ordinateurs. « On a été épatés à notre arrivée car l’espace était de qualité et remarquablement fini. Patrick a tout mis en place et formé deux Burkinabés », rapporte Damien Blouet. « Nous avons connu des coupures d’électricité en fin du séjour et pu mesurer l’importance des virus qui risquent de plomber les outils informatiques. Il existe une attente impressionnante vis-à-vis de ces outils et de l’ouverture sur le monde via Internet », ajoute Didier Gardan. « On s’est aperçu qu’un groupe électrogène ne serait pas superflu. »

Ruddy Leguédois et Bruno Lecarpentier se sont attelés à l’atelier de métallerie. Les containers livrés, ils ont installé le matériel et formé deux Burkinabés à l’utilisation et la maintenance des machines outils. « Réduction de la fracture numérique, formation professionnelle, alphabétisation, échanges culturels, élevage porcin et apicole, jardins potagers et zone maraîchère… AD3A, conseil général et Cidi, nous avons fait un bon bout de chemin ensemble depuis nos débuts », s’enthousiasme Damien Blouet.

Ouest-France

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s