Sortie de promotions : 1 204 agents de sécurité au service de la Nation

La sortie officielle des promotions 2007-2010 et 2008-2010 de l’Ecole nationale de la police s’est tenue, le jeudi 16 septembre 2010 à Ouagadougou sous le thème "La formation à l’école nationale de la police à l’heure de la sécurité nationale intérieure". 1 204 élèves-policiers, dont 821 de la police nationale, 332 de la garde de sécurité pénitentiaire et 51 agents des polices municipales de plusieurs collectivités territoriales, ont reçu leurs parchemins de fin de formation lors d’une cérémonie pleine de couleur.

 

La famille de la sécurité s’est agrandie en ce jeudi 16 septembre 2010. 1 204 "flics" de toutes grades confondues de la police nationale, de la garde de sécurité pénitentiaire et de la police municipale ont reçu leurs diplômes à l’Ecole nationale de la police (ENP) lors d’une cérémonie qui a pris l’allure "d’un 11-Décembre" en présence du Premier ministre, Tertius Zongo. Exécution de l’hymne national, revue de troupes, allocution, défilé, ont été les grands moments de cette sortie des promotions 2007-2010 et 2008-2010.

Pour le délégué des lauréats, l’élève commissaire, Mahama Ouattara, cette journée marque un tournant décisif dans leur vie en ce qu’elle marque le début de carrière pour les uns, et une nouvelle aventure pour les autres. Au nom de ses camarades de la promotion "Dévouement-discipline-professionnalisme", Mahama Ouattara a remercié le patron de la cérémonie, Tertius Zongo et son gouvernement pour tous les moyens mis en œuvre pour la réussite de leur formation.

Selon le directeur de l’école, le commissaire Paul Sondo, la mise à disposition de ces effectifs en fin de formation a été possible grâce aux efforts du gouvernement à travers des investissements divers. Il s’agit de l’accroissement des capacités d’accueil, l’amélioration des conditions d’internement des élèves issus du concours direct, la couverture sanitaire des élèves et l’introduction d’un voyage d’études.

Cette bonne volonté de l’Etat explique, à entendre le commissaire Sondo, le bon résultat enregistré par l’école en 2010. Sur un total de 1 248 élèves, 1 204 ont été déclarés dignes de recevoir leurs parchemins, 31 ont repris leurs classes, neuf exclus pour atteinte au règlement intérieur de l’école et quatre élèves ont perdu la vie au cours de leur formation. Toutefois, a relevé le directeur de l’ENP, Paul Sondo, beaucoup reste à faire pour insuffler plus de dynamisme à la formation.

La nécessité de l’adoption des textes régissant la direction générale de l’école pour permettre le fonctionnement du cycle supérieur en voie d’ouverture, l’amélioration de l’assainissement des bâtiments de l’internat, le renforcement des capacités de la composante "Police auto-école", sont entre autres défis à relever.

Une police exemplaire et disciplinée

Le parrain de la promotion, Jean Christophe Ilboudo, secrétaire permanent des Engagements nationaux, tout en reconnaissant que l’ENP reste un maillon important de la stratégie sécuritaire du pays, a félicité ses filleuls pour leur palmarès. Il leur a prodigué des conseils et les a invités à être des agents exemplaires dans l’exercice de leur métier. "Il s’agira à cet effet, dans votre comportement et dans vos actes quotidiens, de vous plier volontiers aux exigences de l’Etat de droit et de la démocratie, pour mieux vous hissez au service exclusif du bien-être de nos populations et du bien commun", a soutenu le parrain.

Il les a exhortés à être des vecteurs d’une police plus présente, plus respectable et plus efficace, à cultiver la discipline et le don de soi, à affronter les outrages avec calme, équité, justice, largeur d’esprit et rectitude. Le ministre de la Sécurité, Emile Ouédraogo, a indiqué la volonté de son département à faire de la police un corps discipliné et vivant en harmonie avec la population. "Notre vision de la police au sein d’un Etat démocratique appelle forcément un changement de mentalités.

Il ne s’agit plus pour la police d’appliquer la même méthode coloniale ou néocoloniale qui consistait à terroriser les populations pour les rendre serviles, dociles et disciplinées", a prévenu le ministre de la Sécurité. Selon le colonel Emile Ouédraogo, ses hommes doivent constituer un véritable appareil de protection des populations, des libertés publiques et des institutions. Pour être à la hauteur de la tâche, les agents de sécurité doivent être toujours attachés à la formation continue et à l’auto-formation, a soutenu le ministre Ouédraogo.

L’un des moments forts de cette cérémonie a été le défilé qui a permis à l’Ecole nationale de la police d’exposer son savoir-faire et savoir-être aux membres du gouvernement et aux invités. Police nationale, Garde de sécurité pénitentiaire (GSP), Compagnie républicaine de sécurité (CRS) conduites par la fanfare nationale ont offert un spectacle plaisant. Le dernier acte de la sortie a été la plantation de l’arbre des promotions par, Tertius Zongo.

Lassané Osée OUEDRAOGO et Asdara SAWADOGO (Stagiaire)

Sidwaya

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s