Données météo en Afrique : Eumetsat vend la pluie et le beau temps

Du 27 septembre au 1er octobre 2010, Ouagadougou abritera le 9e forum des usagers de l’Organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques (Eumetsat). En prélude à l’événement, une conférence de presse a eu lieu le jeudi 23 septembre 2010 à la direction générale de l’Aviation civile et de la Météorologie, à Ouagadougou.

 

Avec le changement climatique annoncé, la maîtrise des données météorologiques est essentielle pour la prévention et la gestion des catastrophes. Mais encore faut-il disposer de la technologie requise pour y parvenir. C’est là l’intérêt d’Eumetsat pour l’Afrique.

Créée en 1986, cette organisation européenne pour l’exploitation des satellites météorologiques a pour mission de fournir aux services métrologiques nationaux de ses 31 Etats membres et coopérants en Europe et à une multitude d’autres utilisateurs dans le monde entier des données, images et produits satellitaires essentiels pour la météo et la climatologie, et ce, sans la moindre interruption.

Dans sa stratégie à long terme, Eumetsat veut aider les pays en développement à mieux utiliser les services, à savoir les données et les produits, offerts par des satellites opérationnels, existants (au nombre de six) afin de contribuer à satisfaire leurs besoins. Et cette stratégie est mise en œuvre depuis plus de 15 ans par le biais d’activités concrètes tel ce forum, qui se tient tous les deux ans.

Après Accra en 2008, c’est à Ouaga que se tient la 9e édition de la rencontre des usagers d’Eumetsat, qui vise à renforcer le dialogue entre l’Organisation et les utilisateurs africains, en particulier les services météo nationaux, afin d’optimiser l’usage des données et produits satellitaires en Afrique.

Dans la capitale burkinabè, il s’agira d’échanger, entre autres, sur l’évolution des programmes Eumetsat et le système de distribution de données, l’impact des changements climatiques sur la gestion de l’eau pour l’agriculture et le pastoralisme en Afrique ainsi que le rôle des données satellitaires dans le renforcement des services climatiques.

Au-delà de ce forum, Eumetsat est présente en Afrique à travers des écoles au Maroc, au Niger, au Kenya ou encore en Afrique du Sud, et organise des sessions de formation à l’intention d’ingénieurs météorologues. Une coopération fructueuse pour l’Afrique, qui manque de technologie pour faire face à la menace climatique.

Adama Ouédraogo Damiss

L’Observateur Paalga

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s