Merci

Chers amis,

Merci d’avoir participé à la première phase de notre action sur la mortalité maternelle au Burkina Faso.

Sachez qu’elle a connu un fort retentissement médiatique au Burkina Faso, et que l’avalanche de cartes postales et signatures de pétition n’est pas passée inaperçue au ministère !
L’impact sur le terrain s’est fait sentir puisqu’une campagne de promotion a été mise en œuvre par la Direction de l’hygiène publique et de l’éducation pour la santé (DHPES) et la direction de la Santé de la Famille dans la région du Sahel, afin de sensibiliser sur les questions de planification familiale dans la région.
Mais l’action d’AI continue : Amnesty Burkina Faso a produit un " kit de santé ", afin d’informer la population sur le droit à la santé maternelle, et notamment sur les droits sexuels et reproductifs.

Nous allons passer à la deuxième phase de l’action, visant à ce que le président Blaise Compaoré honore l’engagement de lever les barrières financières aux soins obstétricaux, engagement qu’il avait pris lors de la visite d’AI en février.
Nous demandons également que le gouvernement prenne des mesures concrètes visant à garantir l’égalité d’accès à des soins de qualité en matière de santé reproductive pour toutes les femmes, en particulier dans les zones reculées.

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s